• Sep
  • 23
  • 2013

A qui profite le maillot au Développé couché ?

Entrainement, , ,
2

1

Ce n’est pas la première fois que j’écris un article pour encourager à l’abandon du matériel ou pour le critiquer en Force athlétique mais suite aux avancées “technologiques” toujours plus importantes, cela me permet encore une fois de réagir sur le sujet.

Cette année, nous avons pu assister à des gains spectaculaires avec les maillots ! Sans citer personne, car ce n’est pas la faute des athlètes mais bien de la fédération qui homologue ces maillots, on peut maintenant gagner 50-60 voir 70 kg avec un maillot (je parle au sein de la fédération officielle, les maillots doubles coutures et autres ne sont qu’une vaste fumisterie contribuant à nous décrédibiliser aux yeux du public, encore une fois).

Malheureusement, tout le monde ne gagne pas autant avec les maillots. Certains diront que c’est grâce à un entrainement bien pensé, meilleur que celui du voisin… je dirais plutôt que le maillot profite plus à une certaine catégorie de personne, à une certaine morphologie.

J’ai ainsi pu identifier la morphologie idéale pour avoir des gains extraordinaires avec un maillot, il faut :

– Etre large d’épaule pour que le maillot se tende le plus possible en bas. Si vous êtes étroit d’épaule, le maillot s’étirera moins et renverra moins en bas.
– Il faut avoir des bras courts. Maillot ou pas, cela est d’une aide assez appréciable.
– Il faut être souple, très souple notamment au niveau du droit antérieur, psoas pour pouvoir cambrer un maximum et réduire sa trajectoire.
– Il faut avoir un gros cul, musculairement parlant afin de ne pas pouvoir décoller les fesses lorsque l’on pousse et qui arrive assez régulièrement pour ceux qui n’ont pas un gros cul 😀

Les deux derniers facteurs peuvent se travailler mais pour les deux premiers, c’est perdu d’avance 🙂

On dit qu’on ne prête qu’aux riches, et bien avec le maillot c’est pareil ! Ceux qui gagnent le plus sont ceux qui sont le plus avantagés morphologiquement et qui sont déja les meilleurs, creusant ainsi les écarts grâce au matériel encore plus démesurés.

Lorsque qu’avant, la différence de gain (minime) avec le maillot était essentiellement du à la force des triceps et donc à un travail spécifique de ces derniers, aujourd’hui c’est la génétique qui régit ce gain !

Peut-on encore parler de Force dans ces conditions ? Qu’attends la fédération pour enlever ce matériel qui nous décrédibilise de plus en plus ? 🙂

 

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

2 commentaires

  1. De toute façon au couché en compétition ceux qui sont avantagés c’est les petits gros car
    – ils peuvent peser “lourd” en etant petit (85 kg sur un 1m60 ne donne pas la meme chose niveau densité que sur 1m80, du coup ils ne perdent pas trop au ratio barre/pdc et n’ont pas a monter haut ds les catégories de pdc, ce qui n’est pas le cas d’un mec faisant 1m80 qui lui pour etre “plein” devra peser bien + que le quintal ce qui fait qu’il perd à l’indice…
    – ils ont souvent une grosse cage et bras courts du coup moins d’amplitude …
    Alors qu’avec des epaules trop larges les tensions sont accentuées …
    Bref quand on est grands c’est meme pas la peine, pour moi ce qui devrait etre favorisé c’est surtout les perfs réalisées avec un BF au + bas et pas trop de surpoids…

  2. Entièrement d’accord, les fédérations devraient retirer tous les maillots de compétitions, garder bandes et ceintures. c’est la course à l’armement (comme en natation), et ce n’est pas donné de s’équiper. La force doit récompenser une bonne technique, pas l’achat de matériels.
    Bravo à des mecs comme Gil qui tire des barres impressionnantes sans matos!

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire