• Mai
  • 27
  • 2017
0

Écrit par Sam du site GuerrierPacifique

Nous sommes tous formatés dès notre plus jeune âge. Formatés à une façon bien précise de nous conduire en Société.

Par exemple, quand nous étions au collège, il fallait lever la main pour répondre à la question du professeur de maths.

Parfois, il fallait attendre qu’il nous interroge (souvent par surprise) pour nous donner l’autorisation de fournir une réponse.

Avant de travailler pour une entreprise, il faut obtenir l’autorisation préalable de pouvoir vanter nos qualités, à travers un entretien, afin d’obtenir le droit (ou non) d’y travailler.

Plus jeunes, il fallait demander à maman si l’on pouvait prendre une part de gâteau dans le frigo.

En grandissant de cette manière, nous avons intégré une peur. Celle de penser et d’agir par nous-même, sans jamais demander l’autorisation.

Pourquoi le besoin d’approbation TUE

Je pense qu’en France, l’esprit d’entrepreneuriat n’est pas encouragé. Au contraire, nous sommes poussés à penser de manière préfabriquée et codifiée.

Devoir obéir à des codes, suivre des routes toutes tracées, respecter des rails.

Être entrepreneur et créer son entreprise ? Non, il vaut mieux faire des études (les meilleures possibles) pour travailler dans des entreprises « prestigieuses ».

N’y vois-tu pas un souci ?

Moi j’en vois un. On nous incite à travailler pour des entreprises, non à les créer.

Si je dis tout ceci, c’est car tu es probablement malade, sans le savoir. Le symptôme le plus visible est le besoin d’approbation.

Souvent, on me demande mon avis sur tel chose, tel projet, tel idée. Quelqu’un va me découvrir via mon site internet et me demander conseil, comme si j’étais plus éclairé qu’un autre. Il va me demander si son idée est valable, comment il pourrait la mettre en place, et surtout, si cela peut fonctionner.

Le problème, c’est qu’on s’en fiche de mon opinion, en définitive ! Ce qui compte, si tu as une idée en tête, c’est de faire le premier pas. Puis un deuxième. Puis un troisième, etc…
Si tu n’as pas les connaissances et/ou compétences pour mettre ce projet en place, fais de ton mieux pour les apprendre. Cela t’es accessible.

Le problème de la recherche d’approbation, c’est qu’elle te coince. Elle te permet d’attendre, en espérant que l’on valide ton idée.

ATTENDRE.

Voilà le souci. La recherche permanente d’approbation peut te faire perdre des jours, des mois voire des années… Voire ta vie.

À force d’attendre, un jour viendra où tu auras oublié ton rêve. Tu te mentiras à toi-même : « c’était une idée farfelue de toute façon ! ». Tu diras cela à un de tes amis, sourire forcé, dans une énième recherche d’approbation…

Deux catégories

En réalité, ce sujet est très important. Combien de potentiels projets, de potentielles entreprises, n’ont jamais vu le jour à cause de cette simple peur, causée par ce besoin d’approbation permanent ? Beaucoup.

Probablement des centaines de milliers. Je trouve cela dramatique.

Pourquoi ? Car en définitive il existe deux types de personnes.

Ceux qui rêvent, et ceux qui agissent en rêvant.

La première reste dans le domaine du fantasme et de l’illusion. La deuxième fait exploser ses chances de voir son rêve aboutir un jour…

Tout simplement car elle n’a pas le temps de chercher l’approbation de son entourage. Elle le fait. Point.

On en revient au simple conseil « Just do it ». Fais le.

Cela paraît cliché mais c’est vrai. Ni moi, ni personne ne sont capables de porter un jugement sur ton projet. Toi seul a la vision, les tripes et la volonté de faire naître ton projet au monde.

Personne ne peut le faire à ta place… C’est pourquoi tu as une responsabilité envers toi-même. Celle de mener à bien ton rêve.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.