• Juin
  • 4
  • 2017
0

Écrit par Sam du site GuerrierPacifique

En tant qu’être humain, notre corps est soumis en permanence à des stimulis du monde extérieur. Il nous envoie des signaux quoique nous fassions. Savoir interpréter ces signes est une chose capitale. Quand ton corps est douloureux à un endroit précis, il t’envoie en fait le signal que quelque chose ne va pas, et que tu dois réagir.

Quand nous sommes malades, les symptômes nous préviennent que quelque chose est défaillant.

De même, quand tu ressens de la peur, ton corps fait directement comprendre. Tu as mal au ventre, parfois une envie de vomir, presque paralysé… Comme si une force invisible négative semblait te repousser, ou en tout cas t’empêchait d’avancer.

Nous interprétons cela, puisque cela nous semble douloureux, comme quelque chose à éviter. Quelque chose qu’il faut purement et simplement supprimer.

Le meilleur moyen de supprimer la peur ? L’éviter à tout prix, se cacher. Ne rien faire.

Quand te vient l’opportunité de lever la main pour poser une question devant 200 étudiants dans un amphithéâtre, quand te vient l’occasion d’aborder une fille qui te fait des regards complices dans la rame de métro, quand vient le moment d’affronter une peur quelconque… Tu n’agis plus. Ton corps se met en mode « off » et décide de céder à la peur.

En tant qu’êtres humains, notre but le plus primaire est de survivre et rester en sécurité. Quand la peur vient, ton cerveau passe en mode alerte générale. Il te pousse à prendre le chemin le plus safe pour toi : éviter la peur.

Je préfère ne pas utiliser la langue de bois ici et être honnête avec toi, pour que tu comprennes l’étendue du problème.

Laisser la peur te paralyser est le chemin le plus court pour vivre une vie faite de frustration. Honnêtement, regarde autour de toi. As-tu déjà vu quelqu’un de passif accomplir quoi que ce soit d’important. Moi, non.

À la base, j’en suis venu à m’intéresser au développement personnel via un domaine bien spécial : la séduction. Je voulais apprendre à draguer pour pouvoir enfin avoir une copine.

J’adorais apprendre le côté « théorique » de la chose en naviguant sur plein de sites Internet. Cependant, un jour, il a fallu me confronter au réel.

J’ai dû alors, pour la première fois de ma vie, affronter l’une de mes plus grosses peurs. Celle qui donne des crampes d’estomac à beaucoup d’hommes, même les plus téméraires. Affronter un ours à mains nues ? Non.

Devoir aborder une femme dans la rue.

Après plusieurs jours à écumer les rues de ma ville sans succès, j’en avais marre. J’ai dû, un jour, me forcer à y aller malgré le ventre qui gargouillait, la peur qui me prenait au ventre.

Tu sais quoi ? Une fois combattue, la peur s’évanouit presque instantanément. Juste après avoir prononcé les premiers mots, elle disparaissait presque intégralement. C’est fou n’est-ce pas ?

A chaque nana abordée, cette peur de l’approche était toujours là. Je ne vais pas te mentir. Peu importe le nombre, elle était toujours tapie dans l’ombre.

Cependant, elle devenait toujours un peu plus faible. Et elle n’était jamais aussi grande QU’AVANT d’aborder.

Ne t’inquiète pas, cet exemple n’est là que pour t’expliquer pourquoi la peur est un faux signal. Je ne te demande pas d’aller aborder la première inconnue que tu verras.

En réalité, la peur est un signal qu’il faut savoir interpréter. Derrière la peur, il y a quelque chose de grand. Quelque chose qui va te faire grandir. Quelque chose qui compte pour toi.

Avant un entretien d’embauche, nous avons peur. La première fois que l’on met les pieds dans une salle de musculation, nous avons peur. La première fois que l’on aborde une fille qui nous plait, nous avons peur.

La première fois que tu affrontes une peur, tu auras l’impression de grimper une montagne. Ce n’est en réalité que le premier pas que tu auras fait. Cela sera aussi le plus difficile.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.