• Mai
  • 10
  • 2014

Gonflette : La fin d’un mythe !

Entrainement, ,
2

 

La gonflette est un terme péjoratif qui revient régulièrement dans la bouche des non pratiquants et des non passionnés de musculation.

Elle désignerait un muscle obtenu par une multitude de séries et de répétitions sans gain de force associé. Ainsi, on nous explique que les haltérophiles et les powerlifters auraient un vrai muscle et les culturistes de l’air dans les muscles en caricaturant un peu.

1 – Hypertrophie sarcoplasmique vs Hypertrophique des sarcomères.

L’hypertrophie sarcoplasmique est ce que l’on désigne ici sous le terme gonflette. Il s’agit d’un fluide autour de la partie contractile du muscle que l’on nomme sarcomère et qui contient une multitude d’élement de la cellule musculaire comme les mitochondries ou le glycogène.

Vous pouvez ainsi lire divers articles préconisant tels nombres de séries ou de répétitions pour favoriser l’une ou l’autre de ces hypertrophies. Classiquement, on parle du 6×6 (6 séries de 6 répétitions pour l’hypertrophie des sarcomères). Au dessus de 10 répétitions, on sera presque en totale sollicitation sarcoplasmique…

Malheureusement et heureusement, LE DEVELOPPEMENT DU SARCOPLASME EST PROPORTIONNEL AU DEVELOPPEMENT DU SARCOMERE. Autrement dit, tous les éléments de la cellule musculaire se développent conjointement et les différences de développements entre les divers composants se résument à quelques pourcents en fonction de l’entrainement réalisé.

2 – Force Vs Muscle

La deuxième confusion qui induit la plupart des gens en erreur est de se comparer aux autres. Ainsi, on peut en arriver à des conclusions qui sont qu’untel est plus fort que bidule mais moins musclé que bidule.

C’est parce que nous sommes tous très différents que ce soit nerveusement, musculairement, anatomiquement…. Vous pouvez être très fort nerveusement et avoir un faible potentiel musculaire ou exactement l’inverse ! Vous pouvez également tout avoir et dans ce cas la, je vous encourage à vous lancer dans le bodybuilding à fond car c’est ce que réunissent le top Pro à Olympia !

Un exemple simple serait à prendre deux personnes identiques à qui on ne changerait que la longueur de bras pour s’apercevoir que celui qui a les bras les plus courts mets plus lourd sur la barre au développé couché que celui qui a les bras longs.

Une simple petite variation peut tout changer comme vous le comprenez.

On peut donc être très fort et peu musclé ou très musclé et peu fort avec autant de variations possibles et imaginables. Cela est avant tout génétique et n’est pas déterminé par un type d’entrainement précis.

3 – Entrainement anabolisé Vs Entrainement naturel

Lorsque l’on est naturel, la seule façon de prendre du muscle est de progresser à l’entrainement.

Vous êtes uniques et c’est pourquoi votre entrainement doit être unique, adaptée et personnalisée pour tirer le meilleur parti de vous même.

Nous avons tous en tête les entrainements des professionnels du Bodybuilding qui quand on les regarde, tout a l’air simple comme s’il n’y avait pas besoin de progresser, juste de congestionner (avec des charges qui sont très lourdes pour 99% d’entre nous ! N’oubliez pas toute fois que les meilleurs bodybuilders sont très très forts et font tous très attention pour ne pas se blesser en utilisant des charges trop lourdes, on est donc très loin de la prétendue gonflette)

Cela est du avant tout aux anabolisants qui amplifient les efforts faits à la salle et font prendre du muscle plus facilement, sans cette notion de progrès obligatoire.

Ce sont malheureusement les « amateurs » (c’est bien le mot) qui se dopent qui aident à véhiculer cette « gonflette » en utilisant des charges légères, sans forcer et en affichant des physiques du essentiellements aux produits et non à un bon entrainement.

Ainsi si l’on copie leur entrainement en tant que pratiquant naturel, il ne risque pas de se passer grand chose d’un point de vue prise de muscle sur le moyen et long terme.

Personne ne prend du muscle sans progresser naturellement.

Si vous êtes naturel, retenez donc bien ceci : SI VOUS NE PROGRESSEZ PAS, IL N’Y A AUCUNE RAISON DE PRENDRE DU MUSCLE !

Maintenant, vous comprenez et savez que la gonflette n’existe pas et est le fruit de plusieurs incompréhensions qui sont malheureusement répétées très souvent !

Faites passer le mot ! 🙂

 

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

2 commentaires

  1. Rudy,

    Je suis d’accord avec les 2 tiers de ton article, mais le dernier sujet ne tient pas debout 😉

    Déjà, rien n’est jamais facile! Ensuite, je ne vois pas pour quelle raison on devrait s’entrainer différemment que l’on soit dopé ou non, et c’est donc là que tu te trompe!

    Pourquoi un muscle se développerait si on pousse toujours les même charges à l’entrainement? Les produits dopants aident simplement à acquérir de la force et de prendre du muscle plus vite que la normale. Mais après, si tu ne progresses pas en salle, pourquoi le muscle se développerais?? Congestion ou pas cela ne change rien tu le sais aussi bien que moi que sans progression, pas de muscle. Le terme « gonflette » est donc aussi à bannir on est d’accord.
    Et comme on dit, No Pain, No Gain.

    En d’autre terme, tu t’entraines EXACTEMENT LA MÊME CHOSE dopé ou non ! 😀
    Pareil pour l’alimentation, je dirais même qu’elle exige plus d’attention.

    ps: « On peut donc être très fort et peu musclé ou très musclé et peu fort avec autant de variations possibles et imaginables » / Comme tu l’avais déjà dis, on n’a jamais vu quelqu’un de musclé être faible…

    Amicalement

    1. Salut Joachim 🙂

      Les anabolisants « amplitifient » tes efforts à la salle.

      Pour un même individu, lorsque l’on prend des produits, on prend plus de muscle avec le même entrainement la même progression, nous sommes d’accord.
      Mais la, ou la personne naturel devra progresser à chaque séance, calculer ses progressions, tout planifier… la même personne qui prend des produits dopants progressent « naturellement ».
      Ce n’est donc pas du tout la même chose, ni le même entrainement à adopter.
      Tout est démultiplié sous produits. Tu peux d’ailleurs lire le livre « Tout savoir sur les anabolisants » pour t’en rendre compte ou parler avec certains qui ont arrêté la prise de produits pour voir qu’on est pas la même avec ou sans.

      Si tu regardes d’ailleurs l’entrainement de la majorité des Bodybuilders professionnels, tu verras qu’il ne recherche pas la progression mais plutôt la congestion et le meilleur moyen de réduire leurs charges de travail pour ne pas se blesser.

      Donc non, ce n’est pas le même entrainement à adopter car avec produits, tu peux tout faire mieux : tu récupères plus vite, tu peux t’entrainer plus, tes efforts sont potentialisés… 🙂

      Après bien évidemment que celui qui fait tout bien avec produit comme il le faisait naturellement sera encore meilleur ! 🙂 Mais cela est-il souvent le cas ?

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire