• Nov
  • 26
  • 2011

Faut-il travailler un point faible 2 fois par semaine ?

Entrainement, , , ,
5

Après vous avoir annoncé semaine dernière, le lancement de la rubrique “La question de la semaine”, il est temps désormais de commencer à répondre.

1

J’ai sélectionné 3 questions pour ces premières réponses 🙂

1) Est-il bon de faire deux fois un muscle quand il s’agit d’un point faible ?

La réponse est évidemment oui. Mais à condition de revoir son entrainement dans globalité. L’exemple pris dans la question que j’ai remanié pour qu’elle soit adaptable à tous était sur les biceps.

Si mes biceps sont un point faible et que je veux vraiment rattraper leur retard, alors je dois tout d’abord réorganiser mon entrainement et accepter de progresser moins vite sur les autres muscles notamment le dos. C’est à dire qu’il va falloir faire le dos sans forcer à fond, sans faire du lourd ce qui surchargerait les biceps et la récupération en générale.

Alors si je fais le dos sans forcer, je peux faire les biceps deux fois par semaine comme dans l’article Super Biceps.

2) Doit-on se fixer un nombre de répétition bien précis ou une fourchette de répétition ?

Voila une question très intéressante. Personnellement, je préfère avoir un nombre de répétition fixe afin de pouvoir me donner des objectifs réalisables à chaque séance me donnant la sensation d’avancer.

En se donnant une fourchette de répétition, vous devez également vous fixer des objectifs (je publierais bientôt un article sur le sujet). Vous ne devez pas être à la merci de votre forme du jour, vous devez avancer à chaque séance.

Je ne sais plus qui disait que l’entrainement, c’est comme une pyramide. Je fais une séance, si j’avance, si je progresse, je pose une brique. Et le but est d’arriver au sommet de la pyramide. Si vous ne vous fixez pas d’objectif à chaque entrainement, jamais vous n’arriverez au sommet de la pyramide, vous risquez même d’enlever des briques puisque vous êtes à la merci de votre forme du jour, du moment qui elle est dépendante de vos journées, travail, sommeil… Vous allez progresser pendant un moment puis stagner comme le font la plupart.

Ne laissez donc rien au hasard ! Chercher à progresser sans plan, c’est comme jouer à l’Euromillion chaque semaine et espérer gagner !

3) Manger du thon est-il sans danger ?

La question concerne la présence de métaux lourd comme le mercure. Je dirais très rapidement que vu l’industrie agro-alimentaire, il y a de bonnes raisons de ne pas abuser d’aliments qui ne sont pas bio ou qui sont comme ici “empoisonné”. Un peu, c’est bien mais tous les jours, non.

N’oubliez pas de poser vos questions en CLIQUANT ICI

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

5 commentaires

  1. J’ai pas mal de retard au Biceps. En gros,  je réduit le nombre d’exercice à ma séance du dos à par exemple: 3 exercices de 3 séries sans arriver à l’échec et je fais mes biceps deux fois semaine suivant le programme super biceps?

  2. Super ! Merci 🙂

    Donc si mon point faible sont les Pecs, je peux éventuellement faire deux séances de DC par semaine et bosser un tout petit peu moins à fond les Triceps (voir les épaules aussi).

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire