• Déc
  • 31
  • 2011

Comment progresser avec des exercices d’isolations ?

Entrainement, ,
7

C’est déja la cinquième semaine de réponses à vos questions 🙂 Merci de votre engouement pour cette rubrique.

Aujourd’hui une seule question mais qui nécessite une longue réponse.

1

Photos de ma sèche en 2007

10) Que faire lorsqu’un point faible ne gonfle qu’avec des exercices d’isolations et pas avec des exercices de bases ?

La réponse est simple : Ne faire que de l’isolation mais cela indique malheureusement que ce muscle “faible” ne sera jamais vraiment gros. Distinguons toutefois plusieurs cas.

Lorsqu’un muscle sensé se développer avec des exercices de bases comme les dorsaux ou les pectoraux ne gonflent qu’avec des exercices d’isolations, à condition qu’on ne soit pas débutant, cela signifie clairement que ces muscles ne seront jamais “gros”.

Chaque exercice de base mets en compétitions plusieurs muscles et ne fait pas se développer tous les muscles sensés en théorie de se développer, ce serait trop beau ! 😀

Un exemple très parlant est celui de l’antagonisme Fessiers – Ischios Jambiers au Soulevé de terre jambes tendues. On peut déterminer pratiquement à coup sur si vous allez avoir les fessiers ou les ischios en points forts suivant le muscle qui se développe en pratiquant cet exercice.

C’est une règle qui s’impose que à peu près tous les exercices de bases et qui concerne les gros muscles : Pectoraux, Dorsaux, Trapèzes, Quadriceps, Fessiers…

A l’inverse, si le groupe des “petits muscles”, c’est à dire les Biceps, Triceps, Epaules, Avant-Bras, Ischios… ne prennent pas sur les exercices de bases, il est toujours possible de les développer avec des exercices très localisés ne les mettant qu’à contribution par exemple en faisant du curl incliné pour les biceps.

Ce qui n’est pas le cas d’un exercice d’isolation pour les pectoraux ou les dorsaux qui lui mettra toujours à contribution d’autres muscles comme les épaules lors des écartés à la poulie vie à vis ou les triceps lors du pullover à la poulie haute.

Vous comprenez donc qu’il est plus facile d’avoir les gros muscles qui se développent tout seul plutôt que de les avoir en point faibles qui signifient clairement qu’ils ne seront jamais gros.

Gardez à l’esprit cet “antagonisme” musculaire car c’est vraiment un point important pour comprendre afin d’identifier vos points forts et points faibles 🙂

N’oubliez pas de poser vos questions en CLIQUANT ICI

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

7 commentaires

  1. david, regarde le programme super epaules ton problème y est.
    c’est simple il faut que tu apprennes à recruter l’arrière d’épaule avec des séries très longues en isolation unilatéral (voir de 100)… tu peux les faire 3 fois par sem. en laissant reposer, en variant l’angle, milieux/arrière et arrière de l’arrière, mais aussi en variant les séances lourdes, rappel léger, poids moyen (cf. methode delavier 2).

  2. On peut toujours travailler en partiel?

    Ex le DC et les pecs:
    Si au DC on ne sens ses pecs que sur un partie du mouvement, aussi petite qu’elle soit il vaux mieux travailler en partiel, en plus on pourras monter des charges assez importe et peut être réussir à faire des pecs un des muscles dominant au DC, bien sur c’est pas en faisant 3 mois de dc partiel. On peut aussi toujours rester en partiel et bombardé ses pecs.

    Le problème du point faible c’est que l’on fais les mouvements comme tous le monde alors qu’on est pas forcément comme tous le monde.

    Je suis persuadé qu’au DC partiel on peut explosé des pecs et les ressentir bossé. Moi qui suis comme Fabrice tous dans les épaules, les écarté pareil tous dans les épaules. Solution: DC large et partiel. 😉

  3. Donc je suis foutu pour les pecs, oh mon dieu il ne me reste donc plus que le synthol ? :’(
    Sans rire encore les dorsaux j’ai juste les biceps en point fort enfaite, mais les pecs… :’(

  4. Comme j’ai tout lu les articles de SP, tu vas pouvoir me dire si j’ai bon :

    L’isolation marche moins bien sur les pecs et les dorsaux car ce ne sont pas des muscles bi-articulaires et donc il n’y a pas une vrai isolation possible, comme il peut y avoir au curl incliné ou triceps nuque.

    Je crois que qqun qui prend tous dans les triceps au couché, peut néanmoins espérer prendre du pecs avec des écartés.

    Par contre s’il prend tous dans les épaules au couché, il est foutu, car même aux écartés, ce sera les épaules qui vont travailler.

    De même, quelqu’un qui ne choppe pas de dorsaux aux tractions (soit parce qu’il a les biceps en point fort ou les dorsaux courts car étroit d’épaules) peut espérer en chopper avec du pullover s’il n’a pas les triceps en point fort.

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire