• Juin
  • 29
  • 2012

Quelles sont les limites du dopage ?

Entrainement,
10

1

Suite à mes deux précédents articles Dopé un jour, Dopé toujours et Hypocrisie et Dopage, il me semblait important de vous exposer mon “point de vue” sur ce qu’est être dopé ou pas.

Prendre des suppléments de protéines, de créatine, de Bcaa… ce n’est pas du dopage. Pratiquement à coup sur, ce sont des “substances” que l’on retrouve dans les aliments que nous consommons chaque jour et qui pris en plus forte quantités, au bon moment apportent des effets bénéfiques aussi bien sur nos muscles que sur notre santé.

Par contre, prendre des “substances” qui ne sont bénéfiques que pour nos muscles et qui bénéficient d’une liste d’effets secondaires sur la santé aussi longues que mon bras et qui en plus font passer en 6 semaines son maxi pour un 10 Rm, ca s’appelle du dopage.

J’en profiterais pour clarifier un sujet que je vous ai vu aborder. Est ce que lorsque l’on prend des produits dopants pour essayer, pendant 6 semaines (je ne nomme personne), qu’on fait part de ses résultats et qu’on n’en prends plus après pendant 20 ans, cela fait-il de la personne, une personne dopée à vie ? Bien sur que NON !

Et vous, quel est votre avis ? 🙂

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur les produits dopants en musculation et notamment le dopage dans l’article référence Dopage et produits dopants en musculation.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

10 commentaires

  1. Quand je me réfère à certains médecins qui dise dans mon exemple que le fait de prendre un cachet de Vitamine C est un début de dopage, il s’agit, pour être précis dans le texte, d’un début psychologique à rechercher la performance par des apports extérieurs non alimentaires du quotidien. Ce qui facilite le passage du “coté obscur de la force” (bien entendu, tout le monde ne franchit pas ce pas néfaste). Et puis c’est un peu logique, on ne passe pas au dopage directement sans d’abord être passer par la phase de compléments alimentaires et diététiques du sport.  Il y a ceux qui s’en tiennent aux compléments et ceux qui cherchent toujours plus.

  2. Etant donné que les gains (ou du moins une partie) restent à vie… dopé une fois dopé toute la vie!: Prenons l’exemple d’athlètes suspendus 2 fois (avant la règle était différente on avait deux chances) et qui tirent encore et font un total de force athlétique de malade…

  3. “Et que penser des médecins sportifs ou autres hommes de sciences contre le dopage qui pensent fondamentalement que le fait de prendre un seul comprimé de VitamineC est le début du dopage ?
    D’où l’ambiguïté de la définition réelle du dopage. On ne peut réellement savoir où il commence et où il finit.”
    tu le fait exprès ou quoi? la définition de Rudy est claire…
    un complément alimentaire est un truc qui se trouve dans l’alimentation naturellement et qui sauf manque particulier va pas te faire décoller tes perfs alors clairement ces “medecins” dont tu parles sont des abrutis qui ne méritent pas leur diplome… après le débat peut se faire sur des molécules qui n’ont rien de nutritivement normal comme la caféine etc., pas sur la vitamine C.
    Wyper: Rudy dit clairement qu’on fait ce qu’on veut tout comme toi mais du moment qu’on vient pas dans les compet faire chier les gens qui n’ont pas fait ces choix.
    Garfield: oui, mais les listes antidopages peuvent elles être suffisantes? si un nouveau truc sort et n’est pas listé? et puis aprés tout c’est qu’une institution l’agence antidopage… peut être que leur liste n’est pas objectivement la vérité, même si c’est une référence.

  4. Après Rudy, je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi, bon la question du dopage ce’st une chose, c’est un choix que fait la personne, après, libre à chacun de penser ce qu’il veut sur le sujet, mais bon se dire naturel alors qu’on s’est dopé une fois, il suffit d’un bon cycle, et on peut voir des évolutions spectaculaires, surtout arrivé à un certain point où la progression est très très lente voir inexistante, on peut pas se dire totalement naturel. Après, j’ai rien contre le dopage, c’est un choix, du moment qu’on l’assume. Mais il ne faut pas faire croire qu’on peut arrivé à de certains physique, résultats, ou performance naturellement.

  5. Et que penser des médecins sportifs ou autres hommes de sciences contre le dopage qui pensent fondamentalement que le fait de prendre un seul comprimé de VitamineC est le début du dopage ?
    D’où l’ambiguïté de la définition réelle du dopage. On ne peut réellement savoir où il commence et où il finit.
    Car là aussi, les adeptes du dopage vous diront que lorsqu’on se dope intelligemment et raisonnablement, il n’y aurait pas plus de risques sanitaires que d’avoir une hygiène alimentaire négligée. Là aussi, tout est question de nuances car on sortira toujours des exemples de dopés qui vivront jusqu’aux limites de l’espérance de vie et d’autres hommes sains qui mourront assez jeune.
    Pour résumé, assez des insultes et des donneurs de leçon car on est tous dopé à quelque chose, sur une période précise ou à vie. Ensuite, force à chacun de gérer son accoutumance ou pas.

  6. Je pense que Rudy voulait clarifier le cas F.Delavier. Son nom est apparu à plusieurs reprises ds ce débat. Certains mesquins sachant que Rudy est ami avec lui, voulait ainsi retourner le thème de son sujet contre lui.
    Mais Mr Delavier ne s’est jamais caché de cette “expérience, au contraire même. Mais son approche se valait scientifique, en voulant tester sur lui même des produits pour lesquels ils pourraient ensuite donner un avis objectif.
    Bcp de scientifiques ds l’histoire ont agi ainsi……Curie, Hoffman (LSD)….
    🙂

  7. Un essai de 6 semaines suivi d’un arrêt de 20 ans n’est pas être dopé à vie non comme de fumer un chichon n’entraîne pas une accoutumance ok, mais pourquoi essayer aussi? Et j’imagine que ces 6 semaines lui ont permis de dépasser ses maxis.
    Si on progresse vite avec les “produits” sur une période courte (1 mois et demi quand même..), j’ai du mal à croire que l’on puisse arrêter et accepter de stagner à nouveau.. Surtout pour certains culturistes prêt à tout pour quelques cms en plus, la dope donnant des résultats probants.. Je pense que l’on doit vite devenir addict et dépendant du dopage.

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire