• Sep
  • 2
  • 2013
0

24

Après avoir lu la biographie de Steve Jobs et vu le film du même nom, cela m’a donné envie de commenter une des phrases phares qu’il a dite :

“Il n’y a que ceux qui sont assez fous pour croire qu’ils peuvent changer le monde, qui changent le monde !”

Autrement dit dans notre monde la musculation, cela revient à dire : Quelles sont nos limites ?

J’ai pu observer avec les années que les limites étaient bien plus loin que ce que nous pensions, j’en suis d’ailleurs un exemple si l’on se réfère à mon avant-après disponible sur mon compte Youtube :

Mais je ne suis pas le seul exemple, j’ai pu en croiser des centaines depuis mes débuts ! Que ce soit dans n’importe quel domaine 🙂

Souvent, les gens pensent avoir des limites et ceux qui nous entourent pensent que nous avons des limites bien définies. Forcément, cela s’ancre ensuite en nous et nous nous fixons une limite mentale qui nous empêche à l’avenir de progresser car tout part évidemment de ce que nous voulons, des rêves que nous faisons, des limites que nous croyons réelle.

Qui aurait pu prédire, si l’on reprend l’exemple de Steve Jobs, qu’il aurait construit un tel empire ? Derrière chaque grand homme se cache, je le pense, un grand rêveur, un rêveur qui est tellement omnubilé par son rêve qu’il est conditionné à réussir, à l’atteindre et à aller encore plus loin dans son domaine, au dela de ce que la plupart pense réel.

Lorsque je mets un avant-après d’un de mes élèves (Rubrique du même nom en haut), certains sont sceptiques et n’y croient pas. Pourtant, ils sont biens réels et cela est du à ce facteur de “l’impossible”. Le fait de ne pas se fixer de limites bien définies.

Par exemple, au lieu de se concentrer sur un chiffre, dire je veux faire 70 kg sec, on va plutôt rêver d’être sec ! Et peu importe le poids. Au lieu de dire que l’on veut faire 10×100 kg au Développé couché, on va rêver de progresser !

Il est parfois important de se fixer des objectifs chiffrés, notamment pour les compétiteurs qui ont des dates à respecter, mais pour nous autres, progresser doit être le maitre mot sans se fixer de limite soi-même.

Cela peut également définir l’intérêt du coaching, le fait de ne pas savoir ou l’on va puisque le coach (moi) définit lui-même les objectifs chiffrés sans en parler forcément à son élève qui serait alors “limités mentalement” le plus souvent (à voir suivant la psychologie des personnes évidemment). J’ai d’ailleurs pu remarqué que ceux qui se laissaient le plus guidé sans trop réfléchir à ce qu’ils pouvaient ou non faire étaient ceux qui progressaient le plus !

Alors prochaine fois que vous croirez avoir des limites, n’oubliez pas que c’est vous qui les décidez ! 🙂

Mind Has No Limit ! 🙂

 

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire