• Juin
  • 9
  • 2016

Musculation – POURQUOI en FAIRE MOINS ?

Entrainement, , ,
0

Cela revient à se poser la question : A quelle fréquence faut-il entraîner ses muscles ? De quoi cela dépend-il ?

C’est une question à laquelle j’avais déjà répondu en détails dans mes EBOOKS mais également de manière gratuite dans l’article « A quelle fréquence faut-il entrainer ses muscles ? » sur SuperPhysique.

Afin de compléter mes dires, il est évident qu’en théorie, plus nous entraînons un muscle fréquemment, mieux cela est.

Mais c’est oublié que nous n’entraînons jamais un seul muscle à la fois (cela existe mais c’est très rare), que d’autres systèmes sont en jeu comme je l’ai expliqué dans mon article : « Prenez du muscle en vous reposant – Partie 1 » et « Prenez du muscle en vous reposant – Partie 2« .

De plus, nous ne devons pas entraîner un seul muscle mais plusieurs, voir des dizaines de muscles en apparence ce qui fausse la théorie du « plus j’en fais, mieux c’est ».

Notre récupération est donc impactée par chaque effort que l’on fait et ralentit la récupération générale, de l’ensemble de notre corps.

L’entrainement, votre programme est un équilibre entre vos contraintes, votre vie, votre niveau, vos besoins, votre génétique… Il n’est, en fait, qu’une succession de compromis loin de l’idéal théorique.

Il devient alors votre idéal, le mieux par rapport à vous.

C’est pourquoi mon expérience m’a amené à la conclusion que j’ai donné dans « La meilleure façon de débuter » mais également dans ma vidéo « Le Fullbody en musculation« , que plus on progresse, plus on est fort et que l’on s’entraîne avec intensité, moins on doit en faire pour progresser et durer d’où la transition qui se fait naturellement entre FullBody, HalfBody et Split.

Après avoir passé le stade de débutant, entraîner chaque muscle une fois par semaine (je parle d’une vraie séance, pas des séances techniques ou d’apprentissage moteur possibles de manière illimitée ou presque, pour ne pas saturer le système nerveux) semble être le meilleur compromis qui existe.

Si vous êtes intermédiaires, vous pourrez sans doute faire certains muscles deux fois dans la semaine si cela vous fait plaisir, qu’ils sont en retard et que vous souhaitez essayer de les rattraper sans que cela influence négativement le reste de votre entrainement.

A mesure que vous allez progressé, si vous m’avez bien suivi, cela ne sera plus possible sous peine de devoir réduire le travail des autres muscles.

Nos facultés de récupération ne progressent pas autant que notre force et/ou que notre prise de muscle.

C’est pourquoi vous devez absolument retenir que plus vous atteignez un bon niveau en musculation et moins vous devez en faire, en terme de fréquence pour chaque muscle, pour continuer à progresser et à exploiter votre potentiel.

Ensemble, nous allons progresser, FIGHT FOR IT !

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.