• Nov
  • 23
  • 2014
0

La diète cétogène est une manière de s’alimenter régulièrement mise sur le devant de la scène.

Divers articles en vantent ses mérites et peu parlent de ses inconvénients. Mais qu’en est-il réellement ?

C’est ce que je vous propose de voir dans cet article, tout sur la diète cétogène en musculation.

0 – La diète cétogène – Podcast

1 – La diète cétogène – C’est quoi ?

La diète cétogène qu’on peut également appelé régime Atkins est une diète où l’on ne mange que très peu de glucides. On augmente ainsi la quantité de lipides (huile, avocat… mais aussi certains beurres, fromages…) que l’on consomme tout en gardant constant, voir en augmentant la quantité de protéine que l’on prend.

En mangeant peu de glucides (moins de 50 g par jour dans les études scientifiques), on espère produire des corps cétoniques, de l’énergie à partir des acides gras libérés ou des lipides que l’on mange.

Cela revient à dire qu’en dehors des lipides, on ne mange que des légumes, crudités et des sources de protéines. On évite toutes sources de glucides tels que le riz ou les pates mais aussi les légumineuses, les fruits….

Il peut être conseillé d’augmenter la part des triglycérides à chaines moyennes dans son alimentation comme l’huile de noix de coco car il est plus « facile » de produire des corps cétoniques à partir des TCM.

La production de corps cétoniques entraine une chute du PH sanguin, c’est à dire une acidose du sang. Nous reviendrons plus en détail sur les effets que cela peut avoir plus bas.

Enfin, il existe des bandelettes en vente en pharmacie pour mesurer la présence de corps cétoniques dans les urines qui ne reflètent que rarement le PH sanguin. A oublier donc.

2 – Diète cétogène et prise de muscle

Pour prendre du muscle, si on n’est pas débutant, il faut suivre une diète contenant légèrement plus de calories que l’on en dépense de façon à grossir doucement mais surement, en limitant au maximum la prise de gras. (Plus d’explications ici)

Nous avons vu ensemble dans le Podcast plus haut que suivant les personnes, leurs antécédents, leurs activités, leurs métabolismes, nous avions des besoins énergétiques et kcaloriques différents.

Nous avons également vu dans cet article qu’une diète devait être personnalisée et qu’il n’existe pas de diète unique pour tous mais bien une diète unique pour chacun.

Il faut le dire, une diète sans aucun glucides dans son alimentation lorsqu’on n’a pas un métabolisme « anormal » est une erreur, surtout pour prendre du muscle et progresser. Il est pratiquement impossible d’atteindre son nombre de calories en se passant de glucides.

De plus, notre corps, de base, est fait pour fonctionner essentiellement à partir des glucides, des réserves de glycogène que nous avons dans nos muscles. Nous sommes très peu adapté pour utiliser le gras comme source d’énergie. C’est une question de filière énergétique.

Il y a eu une expérience dans les années 1990 sur des bodybuilders professionnels de la WBF (une fédération concurrente à l’IFBB) pour tester cette alimentation qui théoriquement était miraculeuse. Le résultat fut un fiasco total.

A cause du manque de glucides, malgré tout compensé par une hausse des apports en lipides qui apportaient le même nombre de kcalories, tous se sont retrouvés amorphes sans énergie.

Il est sans doute possible en y allant très doucement, de réduire progressivement les glucides au détriment des lipides et de bien le vivre, surtout si vous avez été très gras auparavant et que votre sensibilité à l’insuline est détériorée mais en dehors de cela, je vous déconseille fortement de vous passer de glucides pour progresser, au contraire.

On resterait tout de même très loin de la diète cétogène à 0 gramme de glucides en prise de masse.

Conclusion numéro 1 : Il y a mieux à faire que la diète cétogène pour prendre du muscle et de la masse.

3 – Diète cétogène et perte de poids

Tout sur la diète cétogène en musculation
La diète cétogène pour sécher : Anguille sous Roche ?

Pour sécher, il faut bien évidemment manger moins de kcalories que l’on dépense, pas n’importe comment évidemment (Plus d’explications).

On réduit en général sa consommation de glucides progressivement tout en maintenant sa consommation de protéines et de lipides.

Malgré tout, les glucides, en tant que tels, n’empêchent pas de sécher, de perdre du gras tout en gardant un maximum de muscle surtout lorsque l’on consomme les bonnes sources, c’est à dire les glucides à faibles index glycémiques et que leurs quantités nous est adapté, à notre métabolisme par rapport à nos activités, nos antécédents, notre génétique.

C’est comme à chaque fois l’excès, les mauvais choix qui sont néfastes.

Tout changement, que ce soit sur l’entrainement ou la diète en musculation doit toujours intervenir de manière très progressive.

Par exemple, si vous êtes en prise de masse à 300 g de glucides par jour et que vous décidez d’attaquer une sèche et passez du jour au lendemain à 0 glucides, vous allez être complètement amorphe, sans énergie comme je vous l’expliquais plus haut.

C’est aussi la meilleure façon de ralentir exagèremment son métabolisme et de ne jamais finir sec.

La diète cétogène étant une diète avec « 0 glucides » (ou presque) est effectivement sur le papier une diète pour sécher mais pas du jour au lendemain et sans doute pas pour tout le monde, chacun ayant des besoins différents.

Manger 0 glucides, c’est aussi s’exposer à être en « acidose », c’est à dire à avoir le « sang acide » qui nous savons est extrêmement mauvais.

comment sécher en musculation

Pour citer l’excellent site de Thierry Souccar : http://www.thierrysouccar.com/sante/info/acidose-chronique-qui-est-concerne-et-quels-effets-sur-la-sante-2038, l’acidose entraînerait un nombre d’effets indésirables assez importants comme un accroissement de la perte de muscle et d’os, un ralentissement du métabolisme sans compter tout les problèmes de santés cités dans l’article. On peut également rajouter à cela une mauvaise haleine.

Conclusion numéro 2 : Faire donc une diète cétogène pour sécher, sans y aller progressivement et sans en avoir besoin est une erreur.

4 – La diète cétogène est-elle finalement miraculeuse ?

Je pense que vous l’avez compris, la diète cétogène autrement appelé diète sans glucides n’est pas une diète miraculeuse.

Cela peut même être une diète très dangereuse pour votre santé avec des risques de vertiges, voir de coma.

Par expérience, pour avoir été à 0 glucide lors de mon régime de compétition en 2007 lorsque je préparais les championnats de France de culturisme, je peux vous dire que que j’en garde des souvenirs très précis.

Tout ceux qui passent par la vous le confirmeront malheureusement.

Il existe malgré tout des alternatives à la diète cétogène de base : La diète cétogène cyclique qui consiste à introduire un ou plusieurs jours (rebonds glucidiques) haut en glucides afin de relancer le métabolisme suite à sa chute vu le faible nombre de kcalories ingurgités.

Cela peut se concevoir en fin de régime lorsque l’on n’arrive plus à sécher et que le passage à 0 glucides devient obligatoire.

L’introduction de « rebond » dans la diète cétogène permet de la rendre plus efficace sur plusieurs semaines si vous deviez en arriver à consommer 0 glucides. Ce n’est toute fois pas un passage obligatoire pour la majorité. (Plus d’explications)

J’espère vous avoir éclairé sur le sujet.

Si vous souhaitez en savoir plus sur la Méthode SuperPhysique, n’hésitez pas à regarder ceci. (Sans Engagement)

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.