• Août
  • 17
  • 2017

COMMENT ACCÉLÉRER SA RÉCUPERATION EN MUSCULATION ?

Entrainement, , , ,
0

Comment accélérer sa récupération en musculation ?

POUR NE LOUPER AUCUN ARTICLE, CLIQUEZ ICI.

Il existe beaucoup de choses pour accélérer sa récupération, notamment le fait de commencer par faire ce qui nous convient en terme d’exercice plutôt que de copier le voisin. C’est la, la base de la Méthode SuperPhysique (apprendre à s’analyser morpho-anatomiquement) parce que comme beaucoup, j’ai pendant longtemps agi par rapport aux on-dits non par rapport à moi-même, par méconnaissance mais aussi et surtout à cause de mon ego.

Je partirais donc du postulat que vous faites déjà les bons exercices pour vous et que vous faites donc de la prévention active.

N’ayant pas une énergie illimitée, ce qu’il faut déjà comprendre, c’est que chaque exercice, chaque activité que nous faisons nous fait dépenser cette énergie. Et plus nous en dépensons, plus il faudra ensuite de temps pour la récupérer à 100% voir la dépasser (Surcompensation).

Ainsi, lorsque nous faisons une séance de musculation, nous empiétons sur notre énergie. Puis si nous recommençons le lendemain en faisant un autre muscle comme c’est le cas classiquement, nous allons encore empiéter sur notre énergie.

Croire que la récupération n’est que locale est une erreur car chaque effort met en marche l’ensemble de notre corps comme le système immunitaire, hormonal…

Maintenant, pour en revenir à la question de base : Est ce que faire un effort très léger le lendemain d’un effort intense pour ce même muscle va accélérer sa récupération ?

Je ne parle pas de faire des rappels qui n’ont aucun intérêt et dont nous avons déjà parler ensemble sur SuperPhysique.

Je parle, à l’instant, de ce que l’on voit parfois en sport de faire un footing léger le lendemain d’un gros match ce qui pourrait s’apparenter en musculation à faire des séries très légères sans forcer les jours qui suivent pour accélérer sa récupération locale.

En théorie, cela est productif.

Par contre, dans la pratique, je pense qu’il existe bien d’autres choses à faire pour accélérer sa récupération musculaire et qui sont moins bien traumatisants comme la pratique des auto-massages, des étirements, des séances de relaxation ou encore de l’électro-stimulation.

D’ailleurs, cela me rappelle des souvenirs quand j’avais testé pendant plusieurs mois les effets de l’electro-stimulation pour mieux récupérer, partant sur le principe dont on parle.

Et à l’inverse de la théorie, j’avais surtout remarqué que cela me fatiguait bien plus que cela ne m’aidait à récupérer de mes efforts en musculation comme si cela empêchait mon « énergie » de revenir au complet, que j’en dépensais plus que ma vitesse de reconstitution ne me le permettait malgré un effort très faible (Je simplifie volontairement).

Alors je te dirais qu’en théorie, c’est top mais qu’en pratique, je n’ai pas eu ce retour personnellement comme toutes les personnes à qui j’ai fait tester à cette période.

Mon conseil serait donc plutôt de ne pas rester inactif les jours qui suivent un effort intensif comme un entrainement de musculation pour progresser (VOIR ICI) et de bouger par la pratique d’auto-massages et d’exercices de mobilités. Ca t’aidera vraiment sans « retaper » sur tes muscles et tes articulations.

Il faut donc un effort vraiment très très faible pour que celui-ci accélère ta récupération et ne la ralentisse pas.

SI VOUS DÉSIREZ ALLER PLUS LOIN SUR LE SUJET, CECI DEVRAIT VOUS INTÉRESSER.