• Oct
  • 21
  • 2017

Morphologie osseuse et Longueur musculaire – Quelle relation ?

Entrainement, , , ,
0

Morphologie osseuse et longueur musculaires : Quelle relation ?

POUR NE LOUPER AUCUN DE MES ARTICLES, CLIQUEZ ICI.

Dans le livre sur l’analyse morpho-anatomique, je vous apprends à vous analyser morpho-anatomiquement afin de déterminer comment vous êtes et ainsi comprendre pourquoi vous excellez sur certains exercices et d’autres pas.

Ainsi, à la question si nos longueurs osseuses et musculaires sont reliés, notre corps ne s’organise malheureusement pas de façon à être efficace dans tous les mouvements de musculation. Nous avons chacun des prédispositions.

Nous pouvons être né pour tirer comme le montre certaines différences de performance entre les tirages qui peuvent par exemple, être pratiquement du niveau Gold du Club SuperPhysique tandis que sur les développés, on ne peut en être qu’au niveau Bronze.

Le fait d’avoir des longs bras prédispose à être un tireur et non un pousseur. Si cela peut vos rassurer (ou pas), j’ai aussi des longs bras que j’arrive à compenser sur les développés en sortant exagérément la cage thoracique de façon à réduire mon amplitude de travail qui reste, malgré tout, importante.

A priori, dans ce cas, vous seriez donc une SAUTERELLE (VOIR ICI).

Quant à la relation entre la longueur des os et la longueur musculaire, malheureusement, elle n’existe pas. On peut avoir des bras longs au niveau osseux et avoir les triceps ainsi que les biceps très courts.

Il n’existe aucune justice et le « pire », d’expérience, c’est qu’en général, ceux qui sont courts, comme des DINOSAURES (VOIR ICI), ont les muscles longs (en proportions).

Je te dirais donc que plus on est long si on parle de morphologie osseuse (bras et cuisses/jambes), plus on a de chances d’être court musculairement.

Il existe évidemment des exceptions mais elles sont très très rares.

En gros, moins on est doué, moins on est doué, du moins musculairement.

Heureusement, on est toujours plus ou moins doué pour un ou plusieurs muscles en comparaison des autres.

Mais ce n’est pas parce que vous n’êtes pas spécialement doué pour la musculation, de toute façon, que vous devez vous abstenir de persévérer, de chercher à progresser. Au contraire !

Le but n’est pas de devenir parfait mais de devenir toujours meilleur.

Et qui sait alors jusqu’où vous irez comme j’en parlais dans la précédente newsletter.

Comme je l’ai vu récemment dans une vidéo de Jacques Brel : « Le talent, c’est d’abord avoir envie de faire quelque chose ».

Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, CECI DEVRAIT VOUS INTÉRESSER.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.