• Sep
  • 23
  • 2017

QUELLES SONT LES LIMITES NATURELLES EN MUSCULATION ?

Entrainement, , , ,
0

POUR NE LOUPER AUCUN DE MES ARTICLES, CLIQUEZ ICI.

Dans la MÉTHODE SUPERPHYSIQUE qui vous permet de vous analyser physiquement et ainsi de déterminer vos (futurs) points forts et point faibles, mais aussi les exercices sur lesquels vous allez exceller ou pas, en clair de personnaliser dès maintenant votre entrainement, je vous ai expliqué comment nous étions tous différents, uniques.

C’est pourquoi il n’existe pas de limites qui puissent être définies comme telles, un niveau que l’on ne pourrait pas dépasser car ce niveau dépend de chacun, de ses antécédents, de son épi-génétique, de sa solidité, de la longueur de ses os et muscles…

Peut-on dire que tel individu atteindra tel ou tel niveau et qu’après il sera à sa limite, qu’il ne pourra faire mieux ? Non ! Personne ne peut absolument rien dire.

C’est pour cela que j’insiste tant que la notion de possibilités individuelles et non de limites.

Si je prends mon exemple, personne n’aurait pu prédire que je me développerais jusqu’au niveau que j’ai aujourd’hui. L’immense majorité voyait et me disait que je n’arriverais pas à bien me développer.

Et il est vrai que je voyais et que je vois toujours une multitude de personnes ayant un potentiel supérieur au mien, qui progressaient et progressent plus vite que moi, que certains me dépassent. Mais après tout, est-ce un problème ? Je ne le pense pas.

Ce que je peux vous dire, d’expérience encore une fois, c’est que l’on sent à partir d’un moment que la progression se ralentit et qu’on ne pourra pas faire beaucoup mieux.

S’il me faut 6 mois de préparation avec CYCLES DE PROGRESSION, une alimentation pratiquement parfaite et un hygiène de vie digne d’un professionnel pour gagner 2.5 kg sur mes séries de 10 répétitions, c’est que je suis pratiquement au bout de ce que je peux faire.

Mais cela ne m’empêche pas de toujours essayer, encore essayer de faire mieux parce que j’ai cette flamme du progrès au fond de moi, ce plaisir de faire bien.

Personne n’aurait pu prédire jusqu’où j’irais tout comme personne ne peut prédire jusqu’où vous irez en vous donnant les moyens de vos objectifs.

Vous pouvez être peu doué pour un muscle mais forcer tellement la nature qu’il se développera au delà de ce que tout le monde pensait comme je l’ai fait avec mes triceps. (VOIR ICI)

C’est encore une fois vous et vous seul en apprenant à vous connaitre qui saurez déterminer de quoi vous êtes capables et quelles sont vos limites.

Je pense que nos « limites » sont surtout définies par notre environnement également, nos contraintes. Si nous étions sportif professionnel, avec tout un staff autour pour prendre soin de nous, il est certain que nos limites, notre niveau plateau serait repoussé. Malheureusement ou heureusement, ce n’est pas le cas et nous devons accepter que nous n’avons que le pouvoir de faire du mieux que nous pouvons.

Pour conclure, je pense qu’il est donc inutile de se fixer, de chercher quelles sont nos limites. Elles nous trouveront. En attendant, concentrons-nous sur ce que nous pouvons faire, sur nos possibilités qui sont sans doute bien plus grandes que ce que nous envisageons.

Ayez confiance dans l’incertitude.

Si vous avez lu cet article jusqu’au bout, CECI DEVRAIT VOUS INTÉRESSER.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.