• Nov
  • 6
  • 2019
14

Quelle est la meilleure heure pour s’entraîner en musculation ?

Faut-il s’entraîner le matin ? L’après midi ? Le soir ?

Y’a-t-il un meilleur moment pour être au top de sa forme et profiter au mieux de ses efforts ?

Y’a-t-il vraiment une règle universelle ?

1 – La meilleure heure pour s’entraîner d’après la science

Meilleure heure pour s'entraîner
La meilleure heure pour s’entraîner selon la chronobiologie ?

Ces dernières années, de nombreuses recherches ont mis en exergue la chronobiologie.

Si cela vous parait être du chinois, il ne s’agit, ni plus, ni moins, que de l’étude des rythmes biologiques de l’être humain.

En effet, nous nous sommes aperçu que presque toutes les fonctions biologiques du corps suivaient un rythme d’une durée de 24 heures, les fameux cycles circadiens.

C’est ce qui fait, qu’en théorie, pour ce qui nous intéresse :

1 – Nous sommes plus productif très tôt le matin à cause de l’élévation du cortisol, souvent appelé l’hormone du stress d’où le conseil de se lever tôt par de nombreux entrepreneurs à succès.

2 – Nous fonctionnons sous forme de cycle de 90 minutes que cela soit pour le sommeil ou pour être productif. Si nous nous réveillons en plein milieu d’un cycle, peu importe la durée de sommeil totale, nous ressentons de la fatigue.

Il en est de même pour le travail où on recommande plus en plus de se ménager des périodes de 90 minutes de travail entre-coupées de périodes de pauses, parfois récréatives.

Dans le livre « La semaine des 4 heures », Tim Ferris estime d’ailleurs que l’être humain a, en moyenne, 4 heures d’attention, de productivité par jour (Je me retiens de faire un commentaire sur les conditions de travail actuel…).

3 – Nous sommes faits pour nous coucher entre 22 heures et minuit car notre température corporelle diminue afin de favoriser notre endormissement.

Malheureusement, celle-ci peut être perturbée par tout un tas de facteurs qui sont la luminosité, une activité physique et psychologique intense, le fait de manger tardivement…

Par contre, un fait intéressant, selon la chronobiologie, l’être humain fonctionnerait normalement sur un rythme de 24h10 mais que nous nous recadrons sur le rythme de 24h via des facteurs extérieurs.

D’après celle-ci, il ne faudrait pas réaliser d’activités physiques intenses le matin, notamment avant 9 heures car notre température est encore un peu basse.

On pourrait, à la rigueur, en fin de matinée, de manière optimale, réaliser des entraînements cardio-vasculaire, de type aérobie (endurance de faible intensité).

La meilleure heure pour s’entraîner en musculation serait entre 15 et 19 heures, plus l’entraînement serait réalisé tard, moins celui-ci devrait être longs et intenses pour ne pas perturber la baisse de température corporelle et le sommeil.

Mais qu’en est-il dans la pratique ?

2 – La meilleure heure pour s’entraîner d’après l’expérience

Il existe une différence fondamentale entre l’idéal selon la science et l’optimal en fonction de chaque individu.

En effet, il serait présomptueux de penser que l’entraînement de musculation est la priorité de notre vie, que c’est le plus important, que l’on ne vit que pour cela.

Etant passionné de musculation, je suis bien placé pour savoir que celle-ci ne fait pas vivre.

J’ai cru, à mes débuts, c’était il y a presque 20 ans, que l’on pouvait vivre de son physique, de ses résultats physiques mais cela n’est aujourd’hui plus le cas, même pour les meilleurs culturistes professionnels.

Il doit y avoir actuellement moins de 10 personnes dans le monde qui en vivent grâce aux sponsors.

Ainsi, nous devons travailler pour subvenir à nos besoins et surtout nous avons d’autres priorités qui peuvent être note vie sentimentale, notre vie de famille, notre vie sociale et diverses activités.

La pratique de la musculation s’inscrivant dans cette équilibre global, il est évident que la majorité ne pourra pas s’entraîner à 15 heures, qui est d’après la chronobiologie, la meilleure heure, celle où l’on est le plus performant.

Vous n’allez pas à dire à votre patron que vous devez partir tous les jours à 15 heures pour aller vous entraîner.

Vous n’allez pas éviter de pratiquer la musculation le soir après 19 heures si vous finissez le travail à cette heure-ci parce que ce n’est pas la meilleure heure pour s’entraîner et que cela va perturber votre sommeil.

Si vous travaillez de nuit, ce qui n’est pas optimal pour votre santé, vous n’avez pas d’autres choix que de dormir à un autre moment, ce qui vous déréglera ou plutôt vous réglera autrement.

Là où je souhaite en venir est la meilleure heure pour s’entraîner dépend avant tout de vos habitudes.

Nous sommes en forme le matin si nous nous entraînons toujours le matin.

Nous sommes en forme à 19 heures parce que nous n’avons pas d’autres choix que de nous entraîner à cette heure là.

On est en forme parce qu’on le décide (On voit d’ailleurs l’aberration des entraînements en fonction de la forme du jour pour des pratiquants non professionnels qui ne sont, en fait, jamais vraiment en forme et qui composent avec la fatigue).

J’ai des élèves qui s’entraînent le soir après avoir mangé et couché leurs enfants.

Faudrait-il qu’ils ne s’entraînent pas ou mieux vaut s’entraîner quitte à ce que cela ne soit optimal d’après la science ?

Est ce que faire du mieux que l’on peut en fonction de ses contraintes est mieux que de ne rien faire parce que c’est pas « optimal » ?

La vérité, c’est qu’à moins de ne vivre que pour une activité, on n’est jamais dans l’idéal. On est dans le compromis, le meilleur compris.

Si progresser en musculation compte pour vous, vous pouvez évidemment agir sur des facteurs qui perturbent votre évolution comme ne pas avoir le nez scotché à votre téléphone ou à votre ordinateur jusqu’à pas d’heures le soir.

Vous pouvez essayer de manger tous les jours à la même heure ou presque afin de créer votre propre cycle.

Il est « facile » de constater que nous choisissons nos habitudes et créons nos propres cycles par celles-ci.

Par exemple, nous ressentons la faim, si nous mangeons identiquement chaque jour, juste avant le repas parce que nous nous sommes réglés.

Pour l’entraînement, c’est la même chose.

Personnellement, cela fait des années que je m’entraîne à 11 heures alors que je pourrais m’entraîner n’importe quand étant donné que je choisis quand je travaille dans la journée.

Pourtant, c’est à cette heure-ci, à force d’habitude, que je suis le plus fort.

Quand je ne peux pas m’entraîner à cette heure, je suis moins « dedans » mais cela ne m’empêche pas de réaliser la séance prévue.

Parce que je sais et que vous devez savoir, que faire est mieux que de ne pas faire.

Qu’il vaut mieux s’entraîner quand on peut, même si ce n’est pas l’idéal, que de ne pas s’entraîner.

Les considérations sur la meilleure heure pour s’entraîner concernent uniquement les pratiquants désirant atteindre leurs 100%, sinon elles ne sont que perte de temps.

Nous nous entraînons quand nous le pouvons si nous n’avons pas le choix de l’horaire.

Par exemple, à ceux qui ont des journées surchargées et qui ne peuvent s’entraîner que le matin à jeun, je vous conseille de vous entraîner.

Oui, nous pourrions trouver toutes les contre-indications à cela mais quand c’est la seule possibilité, on se lève plus tôt et on le fait.

Parce que faire, c’est mieux que de ne pas faire.

3 – Pour aller plus loin

Il est toujours intéressant de connaître l’idéal, de ce qu’il faudrait faire au mieux pour progresser.

Il n’en reste, malheureusement, pas moins vrai, qu’en dehors du fait que cela soit sa priorité, il n’est jamais réellement possible de faire l’idéal.

C’est pourquoi, quelque soit le domaine, il est toujours question de compromis.

Dans une société où nous manquons de temps, où nous courons après au jour le jour, l’exploit si j’ose dire, est déjà de s’entraîner.

Après quoi, on peut progressivement, à mesure que la musculation prend de l’importance pour soi (ou pas), adapter progressivement ce que l’on fait, que cela soit l’heure mais aussi le nombre de séance par semaine, sa répartition, son alimentation, son sommeil (le fait de faire une sieste ou pas), sa consommation de compléments alimentaires…

Dans tous les cas, retenez la force des habitudes.

Elles sont bien plus fortes que tous les rythmes biologiques.

A ce sujet, si vous souhaitez en savoir plus sur mes recommandations pour progresser, je vous invite à suivre ma FORMATION GRATUITE (sans engagement).

J’y aborde des sujets dont je parle peu et en détails pour vous aider à mieux progresser car je crois fortement à l’émulation collective, que plus on sera nombreux à progresser et plus chacun progressera.

C’est une manière pour moi donc d’aller plus loin ensemble.

J’espère vous avoir aidé.

A bientôt,

Rudy

14 commentaires

  1. Il est clair que la vie professionnelle (exemple d’un policier/gendarme…), lorsqu’on alterne le service du matin, de l’après-midi ou de nuit c’est pas évident de se fixer une heure habituelle d’entraînement 🙂 On fait selon ses dispos 😉

  2. moi je suis ambulancier, je bosse 12h par jour de 7h a 19h en continu et m entrainer de 19h30 a 21h me demande une organisation toute particuliere surtout pour les repas, je dois preparer 3 tup de nourriture équilibrée apres les entrainements en plus des suppléments habituels mais malgres des nuits de 6 à 7h je continue à progresser peut etre pas de manière optimale mais je progresse. mon corps s’est adapté a ce biorythme, le seul truc c’est qu il faut etre super organisé

  3. Vers 17h00_17h30 environ car j’ai pas mal d’énergie du aux repas du matin, collation, repas midi et collation 16h30, et je bénéficie du repas du soir et d’une collation a 23h00 avec des flocons d’avoine pour tenir toute la nuit. Sinon le matin des fois je suis obligé mais c’est dur.

  4. pour moi le matin, un peu comme rudy 2h après le petit dej.
    Le soir je me sens moins fort et surtout je met beaucoup plus de temps à m’endormir

  5. pour ceux qui mettent le jeun en avant durant la nuit, rien ne vous empêche de prendre une bonne dose de caséine avant de vous coucher

  6. S’entraîner 2h après s’être levé ok…

    Ça me semble infaisable pour ceux qui travaillent à temps complet.

    Sauf se lever à 4-5H du mat, mais c’est hardcore un peu

  7. Ok, mais permets-moi d’opposer un jeune de 7h voire plus et une alimentation continue sur une douzaine d’heure suivant un entrainement , je crois qu’il y a match.

  8. HPF, c’est au repos que tu construis le muscle, donc on peut le voir différemment, tu t’entraines hard le soir, tu manges, et après tu te couches pour récupérer/reconstruire, c’est pas mal aussi.

  9. Ok pour ta réponse mais, le fait de s’entrainer le matin j’y vois un gros bénéfice :
    on mange régulièrement juste après s’être entrainé et ce jusqu’au coucher.
    s’entrainer à 20h, on bénéficie du repas et du soir mais on paye le jeune de la nuit et ça je pense que c’est un élément majeur a prendre en compte , non ??
    la plupart des BB s’entraine le matin il me semble…
    HPF

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire