• Sep
  • 13
  • 2018
0

Depuis maintenant quelques années, les auto-massages en musculation ont été popularisés et sont pratiqués par les pratiquants les plus assidus afin de réduire les risques de blessures et d’accroître sa progression.

C’est dans cette démarche que s’inscrit le Theragun.

Dans cet article, je vais donc tout vous expliquer à son sujet.

1 – Le principe de fonctionnement du Theragun en musculation

Le Theragun en musculation
Voici un Theragun G2Pro

Le Theragun, c’est cette sorte de pistolet qui s’apparente à une perceuse.

Le principe est d’utiliser les vibrations émises sur nos muscles afin de les détendre.

A l’instar des auto-massages, le but est, avant tout, de lutter contre les triggers points et tensions musculaires afin d’être plus apte à utiliser son corps comme bon nous semble.

En théorie, le Theragun est également utile pour lutter contre les tendinites (Cf cet article) ou pour accélérer la réhabilitation après une blessure sportive afin d’accroître la circulation sanguine.

Mais qu’en est-il réellement en pratique ?

2 – Avantages du Theragun en musculation

Destiné, à la base, aux cabinets de kinésithérapie du sport, le Theragun permet de effectivement de lutter contre toutes les tensions musculaires qui nous parasitent que cela concerne l’exécution de nos exercices ou la prévention et guérison des blessures.

En effet, il n’est pas rare, pour de nombreux pratiquants, de ne pas tenir compte de leurs morpho-anatomies et de surétirer leurs muscles et tendons (Cf Notion de surétirement).

analyse morpho-anatomique

Ainsi, ils ont régulièrement des mauvaises courbatures (Toutes ne se valent pas – Cf cet article) et ne récupèrent jamais vraiment de leurs « mauvais » efforts, ce qui limite alors la progression possible.

Avec le Theragun, cela est terminé. L’application locale sur un muscle pendant 1 à 2 minutes soulagent et fais disparaître 95% des tensions et courbatures dès la première utilisation.

Il permet de remplacer, avec plus d’efficacité, l’utilisation de la balle, rouleaux et autres accessoires d’auto-massages et de faire gagner du temps.

Là où vous auriez passer 2 minutes à vous auto-masser les biceps, puis à les étirer doucement si vous sentiez une tension parasitaire et enfin à les échauffer localement par divers exercices de curls avant, par exemple, de travailler le dos, en 1 à 2 minutes d’application du Theragun, vous êtes mieux échauffés que jamais.

Après l’effort, il permet de repartir sans tension, en chassant la congestion et accélère donc la récupération.

Entre les séances d’entraînement, le Theragun permet de dissiper toutes les tensions résiduelles pouvant donner naissance à des tendinites et/ou déchirures et permet d’être « mou » (Ce qui a également un impact relaxant sur le système nerveux – A ne pas négliger – Cf cet article)

En clair, il remplace, pour tout ceux qui n’y ont pas accès, un bon kinésithérapeute du sport qui vous masserait pour vous aider à récupérer et à ne pas vous blesser.

3 – Inconvénients du Theragun en musculation

Les inconvénients du TheraGun sont au nombre de 3 :

  • Le premier est son prix. Destinés avant tout au professionnel, cela se ressent évidemment financièrement. Il faut compter, actuellement, autour de 600 euros à l’achat.
  • Le deuxième est le bruit qu’il fait. Il est très difficile, pour ne pas dire, impossible de l’utiliser pour vous échauffer juste avant votre séance si vous vous entraînez en salle de musculation commerciale. Cela peut également être difficile de l’utiliser si votre appartement n’est pas bien isolé.
  • Le troisième est l’autonomie de la batterie, soit environ 45 minutes. Livré avec deux batteries (heureusement), cela oblige à une certaine organisation pour en avoir toujours une de pleine.

Enfin un quatrième inconvénient est possible, c’est la difficulté, si vous êtes seul, d’utiliser le Theragun au niveau du dos, notamment tout ce qui est trapèzes moyens et inférieurs, infra-épineux, « lombaires »… Tous les autres muscles se massent facilement avec.

4 – Le Theragun en musculation – Pour qui ?

Le Theragun ne se destine pas à tous les pratiquants de musculation.

Il est pour ceux qui s’appliquent déjà véritablement à agir en connaissance de cause et à faire du mieux qu’ils peuvent.

Il est pour ceux qui ont véritablement des ambitions les concernant comme durer et atteindre le meilleur niveau qu’il leur est possible d’atteindre.

Il n’est pas pour les personnes qui s’entraînent aléatoirement sans savoir pourquoi ils font tels ou tels exercices, qui mangent de façon hasardeuse sans priorisé les aliments sains, pour ceux qui ne font pas vraiment attention à leur hygiène de vie.

réaliser son programme en musculation

En clair, le Theragun s’inscrit dans la démarche de faire du mieux que l’on peut, en faisant déjà auparavant cela dans tous les autres domaines permettant de progresser.

Il n’y a aucun intérêt à dépenser 600 euros pour accélérer sa récupération et réduire ses risques de blessures, si derrière, on fait n’importe quoi ou presque.

Je conseillerais donc le Theragun aux plus motivés seulement.

5 – Comment se servir du Theragun en musculation ?

Les principales utilisations sont :

  • A l’échauffement – 1 minute par muscle qui va être sollicité de manière directe ou indirecte durant l’entraînement
  • Directement après l’entraînement – 2 minutes par muscle qui est congestionné et qui a encore des restes de tensons.
  • En dehors des séances – En fonction de limitations d’amplitude que vous ressentez, plus ou moins longtemps, sur vos « tensions ».
  • Pour les tendinites – Plusieurs fois par jour afin de faire circuler le sang et de bien irriguer la zone (Cf cet article)

En clair, il faut utiliser le Theragun en fonction de vos besoins.

6 – Mon expérience avec le Theragun en musculation

Depuis que j’utilise le Theragun, je dois dire que je n’en pense que du bien.

Les inconvénients sont véritablement passés au second plan alors que sur le papier, ceux-ci me dérangeaient.

J’ai gagné un temps considérable, ne serait-ce, que pour m’échauffer avec la sensation d’être mieux échauffé que jamais.

Moi qui avait parfois la flemme de faire des auto-massages entre les séances, de me rouler par terre ou contre un mur et qui ne pouvait donc bénéficier potentiellement des effets des auto-massages, je m’astreins avec plaisir à utiliser cet appareil portable de thérapie par vibrations chaque jour.

Les petites tensions que j’avais, parce que j’en faisais trop ou que j’étais mal échauffé, ont complètement disparu ou presque.

Toutes les personnes à qui j’ai pu faire tester, que cela soit mes élèves ou des membres du SuperPhysique Gym et du Club SuperPhysique, ont tous été rapidement convaincu rien que par la sensation de relâchement qu’il procure.

Concernant le prix, si on a réellement de l’ambition, je dirais qu’à terme, cela revient moins cher que d’aller chez le kiné pour se faire masser (encore faut-il trouver un kinésithérapeute qui masserait et aussi fort que le Theragun ?).

Je conseille donc vraiment le Theragun en musculation.

7 – Conclusion sur le Theragun en musculation

Certes, il fait du bruit et il faut être un peu organisé pour s’en servir quand on en a besoin mais il s’agit véritablement d’un outil intéressant pour n’importe quel sportif qui n’aurait pas accès à un staff complet autour de lui.

Si cela fait plusieurs années que vous vous entraînez et que vous souhaitez vraiment exploiter votre potentiel, je ne peux que vous le conseiller.

A ce sujet, je recommande le site français Ekinoa pour tout achat le concernant.

En espérant vous avoir aidé à y voir plus clair.

Vous pouvez voir la vidéo sur le Theragun dans la Formation SuperPhysique.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.