• Mar
  • 29
  • 2017

Exercices POLY-ARTICULAIRES ou D’ISOLATION en MUSCULATION ?

Entrainement, , , ,
0

Exercices poly-articulaires ou d'isolations en musculation ?

CADEAU GRATUIT ICI

La question d’origine était : Pourquoi faut-il privilégier les exercices poly-articulaires au détriment des exercices d’isolations en musculation pour prendre du muscle ?

Voici donc ma réponse :

Je ne pense que cela soit si préférable que ca et je vais vous expliquer pourquoi.

Comme je le montre et l’explique dans la MÉTHODE SUPERPHYSIQUE, il est très important de savoir s’analyser pour déterminer ce qui a besoin d’être isolé de ce qui n’en a pas besoin.

En effet, si vous êtes un « Dinosaure » (Voir ICI) avec des deltoïdes courts, il va être nécessaire d’isoler chacun des faisceaux et mêmes le faisceau antérieur via la pratique d’exercices d’isolation si l’on souhaite véritablement les développer.

A l’inverse, si l’on a les deltoïdes longs qui prennent l’ascendant sur les pectoraux, ce qui est plus souvent le cas lorsque l’on appartient à la catégorie des « dinosaures », et bien, c’est l’isolation des pectoraux (si on veut les développer) qu’il va falloir accentuer en adaptant son amplitude de travail et en faisant, sans doute un gros travail de sensibilisation et d’apprendre de la contraction musculaire avec, par exemple, les écartés à la poulie vis à vis haute en séries très longues.

Théoriquement, les exercices poly-articulaires et de bases sont plus efficaces pour construire du muscle mais les particularités spécifiques de chaque individu implique des différences dont il faut tenir compte pour construire son programme.

Si je prends mon exemple personnel, si je n’isole pas les biceps et les triceps, je peux progresser autant que je veux que tous les développés et les exercices de tirage possible que ceux-ci ne se développeront pas à la même vitesse que mon dos et mes pectoraux. (VOIR MON PROGRAMME)

Ainsi, les besoins en exercices d’isolations d’un individu dépend de lui même et non qu’une quelconque règle universelle, sans oublier tous les petits muscles que nous travaillons jamais et qui ont besoin d’être renforcé comme l’infra-épineux qu’on ne saurait développer sans travail de la rotation externe (L-Fly).

Soyez également conscient que les objectifs de chacun diffère. C’est pourquoi certains vont accentuer le travail de certains muscles tout en en délaissant d’autres.

Beaucoup de choses peuvent se justifier à condition de savoir ce que l’on veut vraiment.

A chacun donc de construire son programme en connaissance de cause et non au hasard. Et d’où le fait d’APPRENDRE OBLIGATOIREMENT A S’ANALYSER MORPHO-ANATOMIQUEMENT.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.