• Juin
  • 1
  • 2014

Le MEILLEUR programme de musculation

Entrainement, , ,
0

Je reçois régulièrement des questions quant à l’efficacité des différentes techniques d’intensifications tels que les supersets, les séries dégressives ou encore des programmes d’entrainement farfelues sur lesquels on me demande mon avis.

Vous le savez, si vous me suivez depuis un moment, que je n’en suis pas fan parce que l’utilisation de ces techniques de temps en temps n’amènent rien, pire cela influe négativement sur la progression.

Quand on fait de la musculation et quelqu’un vous vante une technique ou un programme en particulier, il faut bien différencier deux choses, les effets à court termes des effets à moyen et long termes.

Sur le court terme, on peut progresser à peu près avec tout et n’importe quoi. Le moindre changement peut faire progresser et donner l’impression que ce qu’on vient de faire est meilleur pour progresser que ce qu’on faisait auparavant.

Exemple : Je fais une séance en superset, j’ai de super sensations et le lendemain j’ai des courbatures et les bras tout gonflés. On peut dire que l’on a fait une bonne séance (même si on pourrait en discuter plus en détail avant de dire que c’en est une).

Mais sur le moyen et long terme, il y a fort à parier que la mise en place d’un cycle de progression avec l’utilisation de technique d’intensification perturbe la progression, voir que ca devienne impossible. Alors on pourrait se consoler en se disant qu’on a de bonnes sensations mais progresser n’est pas une histoire de sensation.

Avoir une bonne technique d’exécution notamment sur des exercices dangereux est indispensable pour inscrire vos progrès dans la durée et ne pas avoir à reprendre du début en réapprenant la bonne technique. Une légère triche peut être admise et recommandée pour certains exercices ne présentant pas de risques pour mieux progresser en fonction de votre analyse morpho-anatomique (POUR LA FAIRE).

Un exemple pourrait être l’utilisation d’une technique incorrecte au Soulevé de terre (dos rond) qui sur le court terme peut vous faire croire que vous progressez en force (les poids montent à chaque séance) mais qui sur le moyen et long terme ne peut que vous amener un sérieux mal de dos. (POUR L’ÉVITER).

Un bon programme doit également s’inscrire dans une logique de progression à moyen et long terme. Vous ne devez pas envisager les séances comme étant seules et uniques mais comme faisant partie d’un tout qui emmène vers une progression certaine.

C’est la mode actuellement de dire que l’on s’entraîne suivant sa forme du jour, que l’on met plus ou moins lourds en fonction de comment on se sent. Cela ne concerne pas 99% des personnes qui me lisent et m’écoutent mais seulement le 1% des personnes avancées qui se connaissent et ont une marge de progression très réduite et qui doivent s’écouter au maximum pour grappiller ces quelques millimètres ou kg de plus sur les barres pour progresser et prendre du muscle.

Si vous êtes débutant ou intermédiaires, vous devez vous entraîner en suivant un programme global qui va vous permettre de progresser régulièrement où chaque séance fait partie d’un tout et non d’une séance unique, puis d’une séance unique… qui au final ne vous amènera nul part si ce n’est à la stagnation, voir la régression. Encore une fois, pour inscrire vos progrès dans la durée et vous appuyer sur quelque chose de solide sur le moyen et long terme.

Il n’existe pas un seul sport où on se dit le jour même : « Tiens, je suis en forme, je vais changer la séance ». Dans n’importe quel sport, les séances sont programmées à l’avance et font parti d’un plan cohérent de progression.

Il est évident que l’on peut modifier la séance prévue si l’on ne se sent pas en forme ou autre mais cela ne doit pas arriver à chaque fois sans quoi, vous ne progresserez pas.

Sur le court terme, cela peut très bien marcher comme le fait d’aller à l’échec mais cela est limité dans le temps, je peux vous l’assurer.

Vous aurez tout le temps une fois « avancé » de vous entraîner à la sensation, suivant votre forme où à l’échec pour faire mumuse.

Enfin, le meilleur programme tient aussi compte de votre morphologie, de vos faiblesses, de votre mobilité, du temps dont vous disposez pour faire de la musculation…. afin qu’il s’adapte au mieux à vous ! Au fur et à mesure de votre progression, votre programme doit se personnaliser de plus en plus comme je le fais dans le cadre des SUIVIS que je dispense (Places limitées).

Par exemple, si vous manquez de souplesse au niveau des pectoraux, vous n’allez pas faire du développé couché en essayant de descendre la barre au cou pour mieux localiser au haut de pecs comme je l’explique dans la formation Super Pectoraux mais bien adapté le mouvement à votre souplesse actuelle afin de ne pas vous blesser et de progresser, vous travaillerez alors votre souplesse dans une autre séance . Ne forcez jamais une amplitude.

N’hésitez donc pas à faire votre analyse morpho-anatomique. (VOIR ICI).

Vous n’allez pas également vous programmer un programme de musculation sur 5 jours par semaine si vous n’avez le temps de faire 3 séances hebdomadaires.

Maintenant, vous savez QUEL EST LE MEILLEUR PROGRAMME DE MUSCULATION pour vous.

Si vous êtes arrivé en bas de cet article, je vous invite à ME REJOINDRE ICI. Cela devrait vous intéresser.

 

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire