• Mar
  • 8
  • 2015

Musculation : La Méthode Chinoise

Entrainement, , ,
1

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une méthode miracle, de la méthode des champions, des entraineurs de champions… Ce que j’appelle la METHODE CHINOISE !

C’est quelque chose contre quoi je lutte depuis des années et qui a toujours malheureusement la ferveur des « spécialistes ».

Ps : Je n’ai rien contre les chinois mais il fallait bien trouver un nom pour cet entrainement miraculeux pour vous en parler en détail.

1 – Musculation : La méthode chinoise, c’est quoi ?

C’est une méthode qui marche à tout les coups… sur le papier !

On prend un grand nombre de personne et on leur fait utiliser le même entrainement, celui qui théoriquement fonctionne. Je parle bien évidemment des formats classiques que tout le monde connait comme le 10×10, le 6×6, le 5×5, le 3×3… C’est l’entrainement que l’on nous enseigne, du moins que l’on enseignait et que l’on devait recracher lors du passage de l’examen pour devenir éducateur sportif en « musculation ». Il semblerait malheureusement que ce soit encore ce type d’entrainement qui soit véhiculer et enseigner dans nombres de formations par des « spécialistes » de l’entrainement… Cela ressort régulièrement des discussions que j’ai avec divers coach ou préparateur physique « débutants ».

Alors on prend tout le monde et on leur fait faire la même chose. Parmi tout cela va sortir des champions. On oubliera de mentionner tout ceux qui n’ont pas progressé, tout ceux qui ont arrêté parce qu’ils ne progressaient pas, tout ceux qui se sont blessés. On parlera uniquement du champion, de celui qui a survécu et qui a vraiment progressé avec la méthode chinoise. Les autres n’étaient sans doute pas fait pour prendre du muscle ou de la force sinon cela aurait fonctionner.

C’est ainsi que le monde fonctionne, on ne regarde « malheureusement » que ce que fait le champion, celui qui est en haut, peu importe que cela soit réfléchi ou pas, puisque de toute façon, ca l’est, il est arrivé au plus haut niveau… Faisons faire comme lui et surtout ne réfléchissons pas de trop.

Ce que je vous dis la peut vous faire sourire et je l’espère sincèrement mais je suis sur que vous en avez été victime un moment ou à un autre de cette fameuse méthode chinoise où seul le plus doué survit !

2 – Musculation : Comment progresser avec la méthode chinoise ?

C’est très simple, on fait une méthode qui marche sur le papier pour tous. Prenons l’exemple du 6×6. On le fait pendant X semaines et on espère progresser, comme ca par magie. Alors le plus doué, bien évidemment, lui il n’y a pas de soucis, il progresse, il bat ses max au bout de quelques semaines !

Mais le moins doué où l’individu lambda, c’est à dire NOUS, à faire toujours son 6×6 à 80% (Je n’invente rien, c’est ce qui est conseillé dans des soi-disant ouvrages de références), il ne progresse pas et se dit bien évidemment qu’il n’est pas fait pour la musculation, pour prendre de la force ou autre. Qui franchement fait 6 séries de 6 à 80% de son maxi ? La plupart du temps, cela amène à faire des répétitions forcées dont nous connaissons le résultat (VOIR ICI).

Je prends l’exemple d’un nombre de série et de répétitions mais on pourrait aussi parler de la fameuse récupération en 48-72h, par magie aussi, du nombre d’exercice à faire par muscle, de quelles charges mettre… C’est tout un ensemble qui est « corrompu » si on peut dire.

Ainsi, certains ne s’étonnent même pas de stagner depuis 10 ans sur les mêmes barres parce qu’ils font l’entrainement qui marche… Sur le papier ! Il n’y aurait pas meilleur par hasard ?

Le problème est simple : Beaucoup s’improvisent coach comme ca, parce que c’est un « métier » à la mode. Ils ont quelques résultats physiques parce qu’ils font l’entrainement qui marchent, comment pourrait-il en être autrement ? Sauf qu’ils leur manques un élément essentiel : La passion ! On ne s’improvise pas coach, cela découle naturellement de la passion.

Etre passionné, c’est s’intéresser à tout ce qui touche à la musculation, tout ce qu’il y a autour, ce qui gravite. Ce n’est pas s’admirer dans le miroir le matin, faire une pose biceps et se dire que l’on sait tout parce qu’on a des gros biceps. Quand on est passionné, on s’aperçoit que l’on apprend tous les jours grâce aux différentes personnes que l’on entraîne, avec qui on discute…

Un passionné ne recrache pas ses cours, ne recrache pas un article, il réfléchit, met en doute, analyse ce qui peut fonctionner et pourquoi et vice versa. Il essaie de comprendre et n’énonce pas de vérité absolue comme cette fameuse méthode chinoise ! Il teste sur lui, fait tester sur d’autres, en tire des conclusions, des indications et reteste, refais tester… C’est un cercle sans fin jusqu’à l’aboutissement au final d’une multitude de méthode ou cycle de progression comme j’aime les appeler.

N’écoutez jamais quelqu’un de doué et/ou qui n’est pas passionné, qui ne sait même pas comment il est arrivé à son niveau autre que par la réponse : Je m’entraine. Cela s’appelle simplement un coup de chance et cela arrive bien plus souvent que vous ne le pensez.

3 – Musculation : Quoi faire au lieu de la méthode chinoise ?

Le secret, que ce soit dans l’alimentation ou l’entrainement réside dans la PERSONNALISATION ce qui commence par faire SON ANALYSE MORPHO-ANATOMIQUE.

Dans l’article « La meilleure diète de musculation« , j’insiste sur ce trait essentiel pour progresser.

Egalement dans CET ARTICLE, je tire la conclusion suivante que vous devez bien avoir en tête et assimilier : Vous êtes UNIQUE ! Vous êtes vous.

C’est pourquoi vous n’avez pas, ne devez pas copier l’entrainement de votre champion préféré, de votre voisin qui progresse au hasard.

Par exemple, aucun exercice n’est indispensable et ce n’est pas parce que monsieur patate en fait 3 fois par semaine avec succès que vous devez en faire autant, surtout si vous êtes mal à l’aise en le faisant (il peut y avoir plusieurs raisons à cela qu’il est possible de corriger dans 90% des cas), que vous n’aimez pas l’exercice en question et que vous n’avez pas ces facultés de récupération. Il n’y a qu’un seul monsieur patate !!

Si quelque chose ne « fonctionne » pas sur vous, ne le faites pas. C’est aussi simple que ca. Vous saurez vite si cela fonctionne ou pas si vous progressez à chaque séance comme cela devrait être le cas.

Il y a évidemment des bases communes à tous au départ mais votre programme doit évoluer progressivement vers VOTRE programme. C’est ce que j’essaie d’inculquer à mes élèves qui avec le temps en arrivent à des programmes uniques, faits pour eux, bons pour eux, qui ne s’arrêtent jamais d’évoluer.

Et surtout n’oubliez pas une chose, vous ne devez jamais refaire exactement la même séance que la semaine précédente. Il n’y a qu’en forçant sa progression, en ajoutant des répétitions, des kg, petit à petit que l’on progresse. Ils ne se rajoutent pas par magie sauf si vous être encore une fois doué et dans ce cas, vous ne lirez sans doute pas cet article

J’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair encore une fois et vous aidera à devenir un meilleur vous, à essayer de devenir meilleur un peu plus chaque jour et vous rapprochera de vos objectifs.

Si vous avez lu cet article en entier, je vous invite à me REJOINDRE ICI pour faire parti des personnes qui veulent faire du mieux qu’elles peuvent pour progresser en musculation.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

un commentaire

  1. Bonjour Rudy,

    Trés bonne approche dans ta vision de nôtre sport, des « soits disant programmes » qui fonctionnent et que chacun de nous recopie. Je pense qu’il y a de grands principes, mais ça reste c’est trés individuel, tant pour la diete que pour l’entrainement. Continue ainsi à nous informer c’est toujours trés interessant.

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire