• Déc
  • 2
  • 2018
1

Vous n’avez peut être jamais entendu parler de la Méthode Chinoise en musculation.

Rassurez-vous, c’est normal car c’est le nom que je lui ai donné, sans avoir bien évidemment aucun à priori contre les Chinois.

Dans cet article, je vais vous expliquer ce qui se cache derrière cette méthode utilisée abondamment avec réussite dans nombre de milieu, pas seulement qu’en musculation et surtout comment faire, pour, à votre niveau, vous permettre de progresser.

Attention, je préviens, ça va piquer les yeux.

1 – La Méthode Chinoise en musculation – Vidéo

2 – La Méthode Chinoise en musculation – Définition 

Sur le papier, la Méthode Chinoise en musculation fonctionne à tous les coups.

C’est très simple : On prend un grand nombre de personne et on leur fait faire à tous le même entraînement qui théoriquement fonctionne.

En musculation, par exemple, cela va être, pour prendre du muscle de faire faire du 10×10 à tout le monde, sans exception, c’est à dire 10 séries de 10 répétitions sur un même et unique exercice (cf cet article).

Pourquoi ? Parce que c’est ce que l’on enseignait et enseigne encore aujourd’hui lorsque l’on souhaite devenir Coach-Sportif dans la plupart des écoles.

Sur quoi cela se base ? Sur de vieilles études « scientifiques » qui ont été reprises et encore reprises sans études comparatives permettant de clarifier la situation.

Ainsi, on prend tout le monde et tout ce monde fait la même chose.

Dans ce « monde », il va y avoir deux principales catégories d’individus.

La première, la majorité, c’est à dire tout ceux qui n’ont pas progressé avec, tous ceux qui ont abandonné parce qu’ils ne progressaient pas, tous ceux qui se sont blessés.

La deuxième, les champions. C’est à dire les survivants, l’élite, les plus doués, ceux qui progressent avec cette fameuse méthode chinoise en musculation, la même pour tous.

Malheureusement, on ne va jamais entendre parler de la première catégorie et seront pris en exemple cette deuxième catégorie, les champions pour tirer des conclusions sur ce que nous devons faire pour nous aussi, progresser, peu importe que leurs entraînements ou leurs manières de s’alimenter soient intelligents ou pas.

C’est ainsi que fonctionne le monde quelque soit le domaine, pas seulement qu’en musculation ou en entraînement sportif.

Cela peut vous faire sourire amèrement mais si comme moi, vous avez victime de la Méthode Chinoise en musculation et que cela ne vous a pas donné satisfaction, lisez bien la suite.

3 – Comment progresser avec la Méthode Chinoise en musculation ?

La Méthode Chinoise en musculation fonctionne très simplement sur le papier pour tous.

Prenons l’exemple du 6 séries de 6 répétitions. On va appliquer cet entraînement pendant X semaines et on va espérer progresser, comme ca, par magie (Oui, j’ai bien parlé d’espoir…).

On va forcer chaque semaine pour réaliser ce 6×6 sans avoir aucune stratégie de progression (Cf article sur les cycles de progressions) et en attendre une progression. Après X semaines, un test de performance sera refait et on s’attend à un progrès.

Quoi de plus simple ? On s’entraîne, on progresse.

Forcément, pour le plus doué ou la personne qui prend des produits dopants qui font pratiquement tout ou presque comme en témoigne Marc dans ce Podcast, ca fonctionne :

Mais pour l’individu moyen que nous sommes ou presque, faire son 6 séries de 6 répétitions à 80% de son maxi (Ce qui est conseillé par les « spécialistes »), quid des progrès ?

Si déjà, on stagne, je dirais que c’est pas mal.

Mais dans la majeure partie des cas, en rapport avec mon expérience de coach depuis 2006 et des milliers de personnes suivies, forcer autant chaque semaine ne peut amener qu’à la régression et tout ce qui s’en suit psychologiquement (Cf cet article sur l’échec en musculation).

Qui peut faire, sérieusement, 6 séries de 6 répétitions à 80% de son maxi chaque semaine et réussir ?

Dans cet article, je prends l’exemple d’un nombre de séries et de répétitions mais cela s’applique à tous les facteurs de l’entraînement que cela soit :

  • Le choix des exercices
  • Le nombre de séance par semaine
  • L’organisation de son programme
  • Le nombre de séance dans la semaine
  • Les temps de récupération entre les séries
  • La manière de progresser de séance en séance
  • ….

C’est tout un ensemble qui est « corrompu » et qui désigne la Méthode Chinoise en musculation : La même chose pour tous et puis c’est tout.

comment prendre du muscle

Pour avoir sponsorisé de nombreux sportifs professionnels au fil des années, je peu vous affirmer que c’est ainsi que cela fonctionne : On ne garde que les survivants.

Alors qu’il serait possible de faire progresser chacun en personnalisant ce qu’il doit faire (On y reviendra plus bas).

Quand on ne connaît que la Méthode Chinoise en musculation, on ne s’étonne même pas de stagner depuis 10 ans sur les mêmes barres parce que l’on fait l’entraînement des champions, celui qui nous a amené là où on en est (si on a réussi à progresser avec) en ne sachant pas qu’un programme s’adapte au fur et à mesure (Cf cet article).

Le problème est donc grave : De nombreuses personnes s’improvisent coach sans avoir aucune expérience ou d’autre que celle sur soi-même.

Comme être « Coach » est un métier à la mode et plutôt « facile » d’accès d’un point de vue étude de base (Ce qui ne suffit pas pour se démarquer de la concurrence et en vivre – Cf la Formation SuperPhysique), on se retrouve à entendre et à lire toujours les mêmes théories fumeuses.

Parce qu’ils manquent un point essentiel : On ne devient bon dans un domaine que si on en est passionné.

On ne s’improvise pas Coach, cela découle naturellement de la passion.

Par exemple, être passionné de musculation, c’est s’intéresser à tout ce qui touche au corps humain, pas seulement à la dernière compétition de bodybuilding professionnel ou lire les articles du dernier « Muscle and Fitness ».

Ce n’est pas s’admirer le nombril tous les matins, tout miser sur son physique.

Quand on est réellement passionné, on se rend compte que l’on apprend tous les jours, que tout ce que l’on sait, c’est que l’on ne sait rien (Cf cet article sur LeaderCast).

Un passionné ne recrache pas ses cours, ne recrache pas un article, il réfléchit, met en doute, analyse ce qui peut fonctionner, pourquoi et vice versa. Il essaie de comprendre et n’énonce pas de vérité absolue comme cette la méthode chinoise en musculation !

Il teste sur lui, fait tester sur d’autres, en tire des conclusions, des indications et reteste, refais tester… C’est un cercle sans fin jusqu’à l’aboutissement au final d’une méthodologie complète comme la Méthode SuperPhysique.

N’écoutez jamais quelqu’un de doué et/ou qui n’est pas passionné, qui ne sait même pas comment il est arrivé à son niveau autre que par la réponse : Je m’entraîne. Cela s’appelle simplement un coup de chance et cela arrive bien plus souvent que vous ne le pensez.

4 – L’alternative à la Méthode Chinoise en musculation

Depuis plus d’une dizaine d’année que j’entraîne et suis des personnes de manière hebdomadaires, je suis convaincu qu’il est possible de faire progresser chacun quelque soit son niveau.

Mais pour se faire, il ne faut surtout pas appliquer la Méthode Chinoise en musculation.

Le véritablement secret du progrès quand on est un pratiquant de musculation sans dopage, réside dans la personnalisation à tous les niveaux, que cela soit en terme d’entraînement ou en terme d’alimentation.

Il faut commencer par personnaliser son choix d’exercice par rapport à sa morpho-anatomie, à adapter leurs exécutions par rapport à soi (Pour faire son analyse morpho-anatomique)

analyse morpho-anatomique
Puis personnaliser tous les facteurs que nous avons vu plus haut à savoir :

  • La répartition d’entraînement
  • Le nombre de jour d’entraînement par semaine
  • La fréquence d’entraînement de chaque muscle
  • Le nombre d’exercice par muscle (En fonction de plusieurs facteurs anatomiques et physiologiques – Cf plus d’informations)
  • Le nombre de séries par muscle (Cf Table SuperPhysique)
  • Le nombre de répétitions par série et par exercice (On n’utilise pas la même fourchette de répétitions en fonction des exercices effectués – Cf les explications).
  • …..

Autant de facteurs qui sont tous personnalisables pour répondre au mieux à vos besoins.

Il en est de même sur l’alimentation où vous n’êtes, heureusement, pas obligé de manger du « riz-dinde » à chaque repas (Je n’en mange d’ailleurs jamais !).

Tout peut être personnalisé en fonction de vos goûts, de vos besoins, de vos objectifs, de vos disponibilités, de vos contraintes… (Plus d’informations)

faire une prise de masse

Vous êtes unique, vous êtes une exception et vous devez l’intégrer car les moyennes dont découle la Méthode Chinoise en musculation ne vous concerne absolument pas (Cf cet article sur Leadercast)

C’est pourquoi vous n’avez pas, vous ne devez surtout pas copier l’entrainement de votre champion préféré, de votre voisin qui progresse peut être complètement au hasard.

Aucun exercice n’est indispensable et ce n’est pas parce que Monsieur « Patate » en fait 3 fois par semaine avec succès que vous devez en faire autant, surtout si vous n’êtes pas adapté morpho-anatomiquement pour le réaliser actuellement sans danger et que vous vous sentez mal à l’aise en le faisant. Il n’y a qu’un seul Monsieur « Patate » et ce n’est pas vous.

Bien évidemment, il y a des bases communes à tous à suivre lorsque l’on débute mais votre programme doit évoluer progressivement vers VOTRE programme. C’est ce que j’essaie d’inculquer à mes élèves qui avec le temps en arrivent à des programmes uniques, faits pour eux, bons pour eux, qui ne s’arrêtent jamais d’évoluer.

réaliser son programme en musculation

Et surtout, pour conclure, n’oubliez pas que vous ne devez jamais refaire exactement la même séance que la semaine précédente en terme de poids et/ou de répétitions.

Il n’y a qu’en forçant sa progression, en ajoutant des répétitions, des kg, petit à petit que l’on progresse et prend du muscle. Ils ne se rajoutent pas par magie sauf si vous être encore une fois doué ou dopés et dans ce cas, vous ne lirez sans doute pas cet article

J’espère vous avoir aidé à y voir plus clair sur la Méthode Chinoise en musculation.

Si vous désirez devenir mon élève, regardez cette vidéo.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

un commentaire

  1. Bonjour Rudy,

    Trés bonne approche dans ta vision de nôtre sport, des « soits disant programmes » qui fonctionnent et que chacun de nous recopie. Je pense qu’il y a de grands principes, mais ça reste c’est trés individuel, tant pour la diete que pour l’entrainement. Continue ainsi à nous informer c’est toujours trés interessant.

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire