• Juin
  • 22
  • 2014

COURBATURES – Tout sur les courbatures en musculation

Entrainement, , , ,
1

Les courbatures en musculation sont tantôt recherchées tantôt évitées.

Est-ce bon signe d’avoir des courbatures après nos entraînements ou au contraire, mauvais signe ?

Dans cet article, nous verrons comment nous pouvons distinguer les bonnes des mauvaises courbatures que nous avons et en fonction déterminer ce que nous devons faire pour mieux progresser en musculation.

1 – Courbatures – Les mauvaises courbatures en musculation

Avoir des courbatures est toujours un plaisir psychologiquement. On a l’impression d’avoir réalisé un entrainement productif qui va donner plus de résultat que si l’on n’avait pas de courbatures.

Pourtant, vous devez savoir qu’il y a des facteurs bien plus importants que le fait d’avoir mal, d’avoir des courbatures pour prendre du muscle, ce qu’on pourrait résumer avec le mot « Progresser« .

Si on ne recherchait qu’à avoir des courbatures, cela serait très facile. Il suffirait d’étirer anormalement ses muscles et ses tendons à l’aide d’une charge en utilisant une charge plus ou moins lourdes, en clair de changer d’exercice.

Par exemple, si vous faisiez habituellement des écartés couchés avec haltères avec une amplitude que l’on appelle X et que vous décidiez de rechercher à avoir plus de courbatures, il suffirait d’utiliser une amplitude Y qui consisterait à avoir plus d’amplitude lors de la phase négative, de plus descendre les haltères. (Attention toute fois, plus d’amplitude n’est pas forcément sans risque. Réalisez bien votre analyse morpho-anatomique avant de décider d’utiliser plus d’amplitude qu’habituellement).

analyse morpho-anatomique

Le lendemain, ayant plus de courbatures que d’habitude, vous pourriez déclarer que vous avez fait une super séance, plus productive et que cela devrait vous permettre de prendre plus de muscle.

Malheureusement, ces courbatures que vous avez sont proches du tendon des pectoraux voir directement dessus, vous avez sans doute aussi le tendon du deltoïde antérieur complètement courbaturés et vous avez du mal à écarter vos bras le lendemain de votre séance à cause de ces courbatures désagréables qui limitent votre amplitude.

Ces courbatures d’étirements dites d’insertions sont du à un excès d’amplitude et peuvent se retrouver sur n’importe quel exercice et n’importe quel muscle si vous n’adaptez pas l’amplitude de vos exercices à votre souplesse et à votre morpho-anatomie.

Attention donc car couramment les courbatures d’insertions débouchent sur des tendinites tenaces.

Ces courbatures sont donc des mauvaises courbatures car à la longue, en forçant votre amplitude avec charges, sans un travail de souplesse en parallèle, conduisent inévitablement à la blessure, de la tendinite à la désinsertion dans le cas les plus graves.

Nous pouvons aussi avoir des courbatures lorsque l’on change d’exercice car notre muscle n’est pas habitué à être étiré ainsi, avec cet angle de travail, sans que nous n’ayons forcé son amplitude particulièrement.

Ce sont également des courbatures qui ne servent à rien mais elles ne sont pas spécialement nocives comme celles que nous venons de voir, elles sont « neutres ».

2 – Courbatures – Les bonnes courbatures en musculation 

Courbatures - Tout sur les courbatures en musculation
Les bonnes courbatures en musculation ?

A l’inverse, il existe des bonnes courbatures, signes d’intenses contractions qui sont induites soit par la charge (lourde) ou leurs durées (séries longues).

Ces courbatures sont pas induites par un surplus d’amplitude mais bien par le fait d’avoir soulevé plus lourd ou par le fait d’avoir fait plus de répétitions.

Progresser peut induire des courbatures et dans ce cas, ce sont des bonnes courbatures qui sont localisés aux muscles, sans limiter notre faculté à bouger, notre amplitude de mouvement les jours qui suivent.

Elles se trouvent loin des tendons et souvent proche centre du muscle ou sur un faisceau musculaire bien particulier que nous avons travaillés.

Ainsi, beaucoup de mes élèves ont régulièrement des courbatures aux deltoïdes moyens suite à leurs progressions en séries longues sur des exercices les sollicitant ce qui est assez rare avec un entrainement dit classique.

Ce sont la des courbatures « utiles », qui sont effectivement signes d’une bonne séance, d’un bon travail, d’un bon entrainement de musculation.

Nous ne ressentons aucun effet secondaire sur le court et long terme avec ce type de courbatures.

3 – Courbatures – Faut-il absolument avoir des courbatures en musculation ?

Si vous désirez prendre du muscle ou de la force, les courbatures ne sont pas obligatoires.

Le plus important est de progresser régulièrement, à chaque séance dans l’idéal afin que cela se concrétise progressivement physiquement. Pour se faire, rien de mieux que d’utiliser des cycles de progression.

Avoir des courbatures, des bonnes courbatures est bon signe, surtout si vous mangez correctement afin de potentialiser vos efforts.

En effet, les courbatures doivent disparaître rapidement et cela n’est possible que si votre récupération est optimisée. Des courbatures qui persisteraient sont souvent signes d’une mauvaise récupération et/ou de la présence de mauvaises courbatures.

Dans tous les cas, elles ne sont pas indispensables pour progresser, elles permettent seulement d’avoir un petit plus, un feedback, un retour qui confirmera que que vous avez travaillez les bons muscles à l’instar de la congestion.

Comme les bonnes sensations, les bonnes courbatures sont une excellente chose lorsqu’elles sont précédées de progression à l’entrainement. Mais avoir des courbatures n’est pas une garantie de progression à la séance suivante..

On peut très bien avoir des courbatures alors que l’on a complètement loupé sa séance, qu’on n’a atteint aucun des objectifs que l’on s’était fixé et dans ce cas, point de prise de muscle.

Attention donc à ne pas inverser les causes vs les conséquences de la progression sur le moyen et long terme quand on est un pratiquant naturel de musculation.

En espérant vous avoir aidé à y voir plus clair sur les courbatures, je vous souhaite un bon entrainement.

Si vous désirez réaliser votre programme par rapport à votre morpho-anatomie, veuillez-lire ceci.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

un commentaire

  1. Une nouvelle fois très bonne vidéo. L’analyse est vraiment juste. C’est grâce à des gens comme toi que les mentalités évolues dans la musculation et que les mythes physiologique tombes.

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire