• Juil
  • 5
  • 2015
0

La Post-Fatigue est une technique d’intensification peu connue, comparativement à sa voisine qu’est la Pré-Fatigue.

C’est pourquoi je vous propose de voir ensemble tout sur la Post-Fatigue en musculation dans cet article.

1 – La Post-Fatigue en musculation – C’est quoi ?

La Post-Fatigue en musculation, c’est tout simplement enchaîné un exercice de base avec un exercice d’isolation pour le même muscle (en théorie). Il s’agit donc d’une version corrigée des Supersets en musculation.

Prenons un exemple concret, j’enchaîne le développé incliné avec des écartés incliné à la poulie vis à vis.

2 – La Post-Fatigue en musculation – Avantages et Inconvénients

La Post-Fatigue, à l’instar de la Pré-Fatigue, est une technique d’intensification qui est plutôt recommandé pour travailler les muscles réfractaires au développement musculaire, j’ai nommé… Les Points Faibles !

Contrairement à cette dernière, le fait de faire d’abord l’exercice de base n’épuise pas les capacités de contraction momentané du muscle que l’on veut ciblé et on pourra alors aller plus loin dans l’isolation et la contraction du point faible.

Ainsi, lorsque l’on refera son enchaînement Post-Fatigue, le muscle que l’on désirait travailler, son travail sera accentué sur l’exercice de base car la congestion obtenue via l’exercice d’isolation permet une meilleure localisation, qui est la base de tout travail musculaire en progression lorsque l’on souhaite se développer en musculation.

Avec la Post-Fatigue en musculation, on gagne donc en temps de contraction sur un muscle qui a du mal à se contracter ce qui est la cause de son manque de développement à la base.

Il y a par contre deux inconvénients majeurs dont le premier que l’on peut facilement modifier pour rendre la Post-Fatigue plus efficace.

1 – N’enchaînez pas les deux exercices de musculation

Tout sur la Post-Fatigue en musculation
Post-Fatigue : Faut-il courir le plus vite possible entre deux exercices ?

Souvent, nous voyons des gens courir entre deux exercices lorsqu’ils font un superset, comme s’il s’agissait d’une course contre la montre, que quelques secondes allaient tout changer.

Lorsque l’on souhaite prendre du muscle, surtout lorsque l’on désire rattraper un point faible, il n’est pas souhaitable de rechercher l’essoufflement mais plutôt de chercher à faire des répétitions productives et de s’appliquer sur la contraction du muscle voulu.

Ainsi, je vous recommande plutôt que d’enchaîner rapidement vos deux exercices, de définir un temps de récupération entre les deux exercices, assez rapide pour vous permettre de récupérer psychologiquement, cardiaquement de votre série et ensuite de passer sur l’exercice d’isolation après quoi vous prendrez votre récupération normale.

Vous gagnerez ainsi en concentration et en qualité de travail musculaire.

2 – Comment progresser ?

Disons le clairement, comme tout autre technique d’intensification, il est impossible à terme de progresser sur ses charges et répétitions au bout de quelques semaines de pratique de Post-Fatigue car à mesure que vous allez forcer de plus en plus sur le premier exercice, le deuxième va en pâtir (C’est la notion de perte tolérable) et la progression ne sera alors plus au rendez-vous.

Ce n’est pas très grave dans un sens car la Post-Fatigue en musculation est faite pour être utilisée comme travail de fond pour sensibiliser vos points faibles.

réaliser son programme en musculation

Au bout de quelques semaines, il sera alors temps de repasser à un travail de progression classique en utilisant les cycles de progression, ce qui sera alors plus efficace pour vos points faibles au vu du travail effectué en amont.

3 – La Post-Fatigue en musculation – Qui doit en faire ?

La Post-Fatigue en musculation est une technique d’intensification très intéressante pour travailler ses points faibles et leur apprendre à se contracter.

En dehors de ce cas et si vous n’avez pas un niveau suffisant que je fixe au niveau Silver du Club SuperPhysique (Pour voir les différents tableaux et déterminer votre niveau), je vous déconseille son utilisation.

Chaque technique, chaque exercice dans votre programme doit avoir une raison et être utile pour progresser.

Il ne faut jamais utiliser un exercice ou une technique d’intensification au hasard, sans réfléchir exactement à ce vous faites, même si cela apporte plus de sensations qui ne sont qu’un plus et pas ce que l’on doit rechercher en priorité lorsque l’on fait de la musculation sans prendre de produits dopants.

En espérant vous avoir éclairé sur la Post-Fatigue.

Si jamais vous souhaitiez en savoir plus sur la construction de votre programme d’entrainement en fonction de votre morpho-anatomie et agir en connaissance de cause, je vous invite à lire ceci.

rudy

A propos de Rudy

Rudy pratique la musculation sans produits dopants depuis plus de 13 ans et coach des centaines d'élèves chaque année. Il est aussi le fondateur des sites Superphysique.org, ClubSuperPhysique.org, Supermince.org et rudycoia.com.

S'il vous plait Connexion - Login pour poster un commentaire